Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Liberia : l'OMS garde le pays sous surveillance par simple précaution

Liberia : l'OMS garde le pays sous surveillance par simple précaution

Libéria

Quelques jours après avoir déclaré le Liberia débarrassé de l‘épidémie d’Ebola, l’Organisation Mondiale de la Santé maintient le pays sous surveillance pendant 90 jours suplémentaires.

Simple précaution de l’OMS pour s’assurer qu’aucun nouveau cas ne sera signalé de sitôt. Si l‘épidémie a été jugulée, le grand défi consiste à rester vigilant et continuer à observer les règles d’hygiène.

“Je ne peux pas vous dire qu’Ebola ne va pas resurgir, mais ce que nous avons démontré, ce que nous avons montré au monde depuis la grande épidémie que nous avons déclaré le 9 mai, c’est que nous avons la capacité de détecter s’il y a une poussée et nous avons démontré pour la troisième fois que nous avons la capacité de réagir promptement. Mais aussi longtemps que nous resteront en contact avec le réservoir humain, il est possible d’avoir une nouvelle poussée”, a expliqué le docteur Fallah Mosoka, chef épidémiologiste au ministère de la santé.

Je ne peux pas vous dire qu'Ebola ne va pas resurgir.

Le Liberia a l’un des systèmes sanitaires les plus pauvres au monde. La dernière irruption du virus Ebola a davantage fragilisé le pays. “Nous devons juste être vigilants avec les survivants d’Ebola et nous protéger. Même si nous sommes débarrassés d’Ebola, nous devons poursuivre les traitements et nous laver les mains avec du savon et du chlorure”, a déclaré Ellen Geepan, une habitante de Monrovia.

Environ 11.300 personnes sont mortes en deux ans, dans la pire épidémie d’Ebola dans le monde. La Guinée, le Liberia et la Sierra Leone ont été les pays les plus durement touchés. Les données de l’OMS montrent que l‘épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest a infecté quelque 28.600 personnes en trois ans.

Voir plus