Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Egypte : le gouvernement lance un vaste projet de relogement

Egypte : le gouvernement lance un vaste projet de relogement

Egypte

Le gouvernement égyptien a lancé un ambitieux projet de relogement de ses citoyens qui vivent dans des taudis.

Environ 351 bidonvilles du Caire sont jugés dangereux par les autorités égyptiennes. En conséquence, les plus 800.000 habitants des bidonvilles seront éventuellement transférés dans des appartements en hauteur, comme ceux du Tahya Misr, dans la capitale le Caire.

La décision fait suite aux effondrements fréquents de bâtiments et à un glissement de terrain en 2008, qui a tué quelque 130 habitants de taudis.

Chaque fois qu'une de mes filles est dans la salle de bain, un mec frappe à la porte en lui disant de se dépêcher.

“Les nouveaux résidents viennent de Manshiyet Nasser, un bidonville qui était très dangereux. Après le glissement de terrain, environ 1.200 familles avaient leurs maisons démolies et ont déménagé au district du 6 Octobre, au Caire. Ces familles étaient notre priorité, il fallait les emmener ici en premier. Le reste des résidents viendra de ceux qui vivent actuellement à Manshiyet Nasser “, a dit Osama Hassan, adjoint au premier sous-secrétaire, au ministère du Logement.

Mayar Mohammed est l’une des premières habitantes de taudis à avoir déménagé dans les nouveaux bâtiments du gouvernement : “je jure devant Dieu que nous vivions une vie très difficile. Nos maris ne sont pas vraiment au courant. Mais je devais aller chercher l’eau à un endroit éloigné, je devais monter des marches raides juste pour obtenir de l’eau. J‘étais très fatiguée. Mais ici, la meilleure chose que nous avons (dans notre nouvelle maison) est l’accès à un verre d’eau. Ceci est la meilleure chose.”

Retour dans les bidonvilles ; des travaux de rénovation sont effectués sur certains bâtiments dans lesquels les résidents de Tahya Misr attendent d‘être relogés. Mais certains d’entre eux ne sont pas satisfaits.

“Ma maison s’est effondrée il y a 26 ou 28 ans. Ces gens ont rénové nos maisons, mais c’est toujours la même ; juste une chambre. J’ai cinq enfants et un homme et sa femme ça fait sept personnes. J’ai des filles et il y a des jeunes gens dans le même bâtiment. Chaque fois qu’une de mes filles est dans la salle de bain, un mec frappe à la porte en lui disant de se dépêcher. Est-ce approprié ? Honnêtement, cette rénovation ne fonctionne pas pour nous “, martèle une mère de famille.

Les deux premières phases du projet Tahya Misr comprennent 12.000 appartements. Une fois terminé, il abritera 100.000 personnes.

Voir plus