Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le Nigeria et le Cameroun s'accordent sur le retour des réfugiés nigérians ayant fui les exactions de Boko haram

Le Nigeria et le Cameroun s'accordent sur le retour des réfugiés nigérians ayant fui les exactions de Boko haram

Nigéria

Le Nigeria et le Cameroun ont signé un accord avec le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés de commencer “volontairement et de manière digne” le retour de quelque 80 000 Nigérians qui ont cherché refuge dans le pays voisin, selon un communiqué de l’Agence nationale de gestion des urgences du Nigeria publié dimanche.

Les attaques menées par le groupe militant islamiste Boko Haram ont contraint environ 2,2 millions de personnes à fuir leurs foyers, selon l’Union africaine. Le groupe a tué des milliers de personnes au cours d’une campagne de sept ans visant à établir la loi islamique dans la plus grande économie de l’Afrique. Des violences qui ont également fait des victimes au Cameroun, au Tchad et au Niger, pays voisins au Nigeria.

Un accord commun confirmé dimanche par le Nigeria qui ajoute que plusieurs autres mesures seront prises pour le retour de tous les réfugiés, y compris ceux du Tchad et des États voisins.

La sortie du gouvernement Nigerian fait suite à l’annonce du gouvernement camerounais de rapatrier des dizaines de milliers de Nigérians, du fait de l’insécurité actuelle. À ce jour, Des centaines de réfugiés ont déjà été reconduits à la frontière entre les deux pays.

Cette annonce est la matérialisation de l’accord entre les deux pays, lors de la visite du président camerounais à son homologue à Abuja le 4 mai dernier.

Yaoundé et Abuja tombaient d’accord, pour la tenue en juin 2016, d’une concertation dans la capitale nigériane, avec le Haut commissariat aux réfugiés (HCR), en vue de définir les conditions de rapatriement des réfugiés nigérians, installés au Cameroun et des populations locales déplacées, fuyant les exactions de Boko Haram.

Avant leur rapatriement, le Chef d’État camerounais Paul Biya, a promis de continuer à prendre soin, des réfugiés nigérians installés dans son pays.

Selon le HCR, environ 60 000 réfugiés nigérians, sont actuellement recensés dans le camp de Minawao, à une quinzaine de kilomètres de Mokolo, dans le département du Mayo-Tsanaga, région de l’Extrême-Nord du Cameroun.

Une région qui compte plus de 165 000 personnes déplacées à l’intérieur du pays, fuyant les exactions de Boko Haram, qui a fait allégeance à l’Organisation État Islamique.

Voir plus