Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Gambie : l'ONU craint que Yahya Jammeh n'attise les flammes d'un génocide

Gambie : l'ONU craint que Yahya Jammeh n'attise les flammes d'un génocide

Gambie

*L’homme fort de Banjul est épinglé après avoir menacé d‘éliminer l’ethnie Mandinka dans un discours prononcé à Tallingding le 3 juin dernier. *

Le conseiller spécial du secrétaire général de l’ONU pour la prévention des génocides Adama Dieng s’est dit particulièrement inquiet des déclarations au vitriol de Yaya Jammeh. Le président gambien est accusé d’avoir affirmé lors d’un meeting qu’il mettrait les Mandika « dans un endroit où même les mouches ne les verrons pas ». Selon Adama Dieng, le chef d‘État controversé n’a pas hésité le même jour à traiter les Mandika d‘« ennemis et d‘étrangers ». Selon lui, les Mandika ne sont pas originaires de Gambie, mais du Mali.

« Des déclarations publiques d’un dirigeant national sont irresponsables et extrêmement dangeureuses, a commenté le représentant spécial dans un communiqué diffusé le 7 juin. Elles peuvent contribuer à diviser la population, nourrir la suspicion et conduire à des violences intercommunautaires sur la seule base de l’identité ». Le diplomate sénégalais n’a pas manqué de rappeler que l’histoire est riche de leçons – Rwanda, Bosnie, Moyen-Orient – qui indiquent qu’un discours violent peut être à la fois un signal et un catalyseur de crimes atroces.

>>> LIRE AUSSI Ban Ki-moon et Amnesty peuvent aller en enfer ! – Yahya Jammeh

Le président gambien a récemment déclaré être fier d‘être un « dictateur du développement ». Cet ancien officier de l’armée qui a aussi fait ses armes comme lutteur est arrivé au pouvoir à la faveur d’un coup d‘État en 1994. Il est candidat à sa propre succession lors de la présidentielle prévue en décembre prochain. Sous le feu des critiques depuis de nombreuses semaines après la vague de répression sur ses opposants, Yaya Jammeh a poussé l’ambassade américaine à fermer jeudi après le retrait inopiné de ses forces de sécurité.

Voir plus