Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Niger : l'afflux de déplacés inquiète l'ONU

Niger : l'afflux de déplacés inquiète l'ONU

ONU

La ville nigérienne de Bosso s’est vidée de ses habitants. Depuis vendredi, les populations de cette localité du sud-est du Niger fuient les combats entre l’armée nigérienne et les islamistes de Boko Haram.

Le Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés estime à environ 50 000 le nombre de personnes déplacées. La majorité de ces habitants s’est réfugiée dans la ville voisine de Toumour, à 30 km à l’ouest de Dosso, alors que d’autres ont pris la direction de Diffa, à 140 km, une région qui abrite déjà plus de 240.000 réfugiés et déplacés.

Cet afflux massif inquiète les organisations humanitaires qui manquent de moyens pour venir en aide aux déplacés. Lundi, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU de Niamey a souligné qu’ils avaient besoin d’urgence d’eau, de nourriture, d’abris et de soins médicaux.

Le HCR, pour sa part dit travailler avec les autorités et des partenaires pour une réponse coordonnée. Une équipe de l’organisation onusienne devrait d’ailleurs être déployée dans la région de Diffa, selon son porte-parole.

Pendant ce temps, la confusion règne toujours à Bosso où l’armée nigérienne mène depuis lundi une contre-offensive contre Boko Haram, après avoir perdu 26 éléments dans une attaque des islamistes, vendredi. Le bilan officiel fait également état de 55 tués dans les rangs djihadistes.