Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Web

web

Football : l'Inter Milan, désormais une "propriété" chinoise

Football : l'Inter Milan, désormais une "propriété" chinoise

Italie

Le groupe chinois Suning vient de s’octroyer près de 70 % de parts du club italien, Inter Milan. Il annonce par ailleurs un avenir radieux pour le club milanois qui est actuellement sur la mauvaise pente.

L’Inter Milan est depuis ce lundi sous la coupe du groupe chinois Suning. L’entreprise qui évolue dans la distribution de produits électroniques et électromenagers s’est offert 68,55 % du club nerazzurro. Montant de la transaction : environ 270 millions d’euros. En conférence de presse, le président-fondateur de Suning, Zhang Jindong, a livré les ambitions qu’il entretient pour l’Inter Milan afin de renouer avec “la glorieuse histoire du passé”. “L’arrivée de Suning assure un avenir encore plus brillant à l’Inter”, a-t-il promis, assurant que “Suning va injecter des fonds au sein de l’Inter qui aideront à attirer encore plus de joueurs de talent”.

Le club lombard traverse en effet une passe difficile. Il n’a plus remporté de trophée depuis 2011, et sa participation à la prochaine Ligue des champions – compétition à laquelle il n’a plus participé depuis (2011-2012) – est déjà hypothéquée. Pis, le club croule sous le poids de la dette et est surveillé de près par les experts du fair-play financier de la FIFA.

L’arrivée du groupe Suning à la tête du club apparaît donc comme une bouffée d’air frais pour les fans qui s’imaginent déjà que l’entreprise mettra à disposition de l’Inter, son importante manne financière.

Pour le moment, l’homme d’affaires indonésien, Erick Thorir, qui détient encore 31 % d’actifs dans l’Inter Milan, assurera la présidence du club. Mais, à en croire les médias italien, Suning veut s’emparer la totalité du club.

Un appétit de plus en plus débordant

L’intérêt du football pour la Chine s’est avéré croissant ces derniers mois. S’il est vrai que cette transaction entre le Milan et le groupe Suning est la plus spectaculaire, des hommes d’affaires chinois s‘étaient déjà investis dans le juteux business du football. Ainsi, depuis 2015, 20 % des actifs de l’Atlético Madrid sont détenus par le groupe Wanda, propriété du milliardaire Wang Jianlin. Quant au consortium de fonds d’investissement étatiques menés par China Media Capital, il a acquis en décembre 13 % des parts de Manchester City. L’autre grand club milanais, l’AC Milan de Silvio Berlusconi, est lui aussi, actuellement en discussion avec un groupe d’investisseurs chinois.

Voir plus