Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Une critique de corruption fustigée par le gouvernement Egyptien

Une critique de corruption fustigée par le gouvernement Egyptien

Egypte

En Egypte, le pouvoir de plus en plus hostile à la critique. Hicham Geneina, ancien président de l’organisme de contrôle des comptes publics, veint de l’appernder à ses dépens.

Son procès ne démarrera pas avant mardi, a-t-on appris de sources judiciaires. Pour avoir dénoncé l‘étendue de la corruption au sein de l’Etat, Il est accusé de “diffusion de fausses informations”.

Le président Abdel Fattah al-Sissi à l’issue de plusieurs mois de polémique a démis le magistrat de ses fonctions en mars. Il avait chiffré à près de 60 milliards d’euros le coût de la corruption publique de 2012 à 2015.

La corruption gagne l’Egypte qui se place au 94e rang mondial sur 175 pays, selon le classement annuel des niveaux de corruption de l’ONG Transparency International.
Geneina avait été nommé à son poste par le président islamiste Mohamed Morsi renversé en 2013 par Al-Sissi, alors chef de l’armée.

Le président Sissi dirige le pays d’une main de fer, réprimant implacablement toute opposition. A plusieurs reprises, il a souligné la nécessité de lutter contre la corruption.

Voir plus