Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

Procès Messi : relaxe demandée par le parquet, l'avocat du fisc maintient ses accusations

Procès Messi : relaxe demandée par le parquet, l'avocat du fisc maintient ses accusations

Espagne

Le parquet a requis vendredi la relaxe du footballeur du FC Barcelone Lionel Messi jugé pour fraude fiscale, mais l’avocat du fisc a maintenu ses accusations, le comparant à un “capo criminel” lors de la dernière journée de procès.

“Lionel Andres Messi doit être relaxé”, avait affirmé dans la matinée la procureure Raquel Amado. La magistrate a estimé que l’attaquant argentin, âgé de 28 ans, ne connaissait rien du montage de sociétés que son père et ses avocats avaient organisé pour éviter de payer 4,16 millions d’euros au fisc espagnol.

“Il ne voulait pas payer ses impôts, un point c’est tout. Qu’il se désintéresse des modalités est autre chose”, a au contraire plaidé Mario Maza, l’avocat du fisc, qui ajoute que “C’est comme le + capo + d’une structure criminelle. Tout en haut, il y a le numéro un, qui ne veut rien savoir des exécutants”, a encore déclaré Mario Maza, réclamant une amende équivalant au montant fraudé et une peine de 22 mois et demi de prison pour Messi et son père.

Depuis mardi, père et fils sont jugés au palais de justice de Barcelone pour avoir mis en place un montage de sociétés au Royaume-Uni, en Suisse, au Belize et en Uruguay. Objectif : éviter de verser des impôts sur les revenus tirés de l’utilisation de l’image de Leo Messi par des marques comme Adidas, Konami, Pepsi ou Danone entre 2007 et 2009.

Au bout du circuit, l’argent était perçu par une société uruguayenne, Jenbril, appartenant à Lionel Messi. Cependant, dans sa déclaration au tribunal jeudi, le quintuple Ballon d’Or a assuré ne rien savoir de ce mécanisme, puisqu’il laissait la gestion de son patrimoine à son père et ses avocats.

“Tout ce que je savais, c’est que je signais avec les sponsors pour une quantité X d’argent et que je devais ensuite faire les publicités avec photos et des choses dans le genre, mais concernant l’argent et où il allait, je ne savais rien”, a-t-il ajouté.

Le parquet, comme le fisc, sont en revanche d’accord sur la culpabilité du père, bien que sa défense ait assuré qu’il n’avait fait que suivre les conseils d’un cabinet d’avocats barcelonais.

A l’issue de l’audience de vendredi, le jugement a été mis en délibéré, et sera annoncé dans les prochains jours ou semaines.

Cette dernière audience s’est déroulée en l’absence de Lionel Messi, reparti vers les États-Unis où son équipe d’Argentine doit disputer son premier match de Copa America lundi.

Messi et son père, qui ont déjà soldé leur dette avec le fisc et les intérêts de retard, soit cinq millions d’euros, n’iront pas en prison, en principe. En Espagne, les peines inférieures à deux ans ne s’exécutent habituellement pas si les condamnés n’ont pas d’antécédents judiciaires.

Voir plus