Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : Joseph Kabila doit se prononcer sur le processus électoral selon les évêques catholiques

RDC : Joseph Kabila doit se prononcer sur le processus électoral selon les évêques catholiques

République démocratique du Congo

Les prélats se sont exprimés au terme de l’assemblée épiscopale provinciale de Bukavu qui s’est achevée le 28 mai dernier à Kindu dans le Maniema.

Est-ce que Joseph Kabila compte se présenter à la prochaine présidentielle ? La question n’a pas été posée en ces termes par les évêques, mais l’interpellation des responsables locaux de l‘Église catholique ne dit pas autre chose dans le contexte politique actuel en RDC. La Consitution prévoit en effet une présidentielle cette année dans le pays. Pourtant, le pouvoir indique que le scrutin ne pourra sans doute pas se tenir, faute de délais suffisants.

Un point de vue qui rend suspicieux une partie de la communauté internationale et qui pousse l’opposition à mobiliser la rue pour forcer la main au pouvoir. « Nous convions respectueusement [le chef de l‘État] à assumer pleinement ses responsabilités de garant de la Nation, tempèrent les évêques. Que sa position soit plus clairement exprimée quant aux violences anciennes qui accablent les populations et à l’impasse du processus électoral ! ».

Au cours de la rencontre épiscopale, les dirigeants de l‘Église catholique à l’Est de la République démocratique du Congo ont réfléchi sur le message à apporter aux acteurs politiques afin de ramener la paix dans leur province écclésiastique, et plus largement dans le pays. Mais toujours les impératifs de l’actualité se lisent en filigrane des déclarations.

Renoncer à la “culture du mensonge”

Aussi, a-t-il été demandé aux leaders politiques de renoncer à la « culture du mensonge et d‘éclairer leurs bases sur les véritables enjeux du dialogue national et des échéances électorales qui approchent ». Une plateforme que le pouvoir appelle de tous ses vœux, mais qu’une partie de l’opposition considère comme étant un raccourci pour permettre au président sortant Joseph Kabila de briguer un nouveau mandat.

Le débat sur la date de la prochaine présidentielle fait rage en RDC alors que l’opposition – G7 et Etienne Tsisekedi – maintient la pression pour la tenue du scrutin avant la fin de l’année, selon les termes de la Constitution.

Mais il y a également eu des recommandations plus structurelles notamment sur la lutte contre la corruption et la mise en place de mécanismes de rémunération juste et équitable des employés et fonctionnaires congolais.

Voir plus