Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

OMS : journée mondiale sans tabac

OMS : journée mondiale sans tabac

Zimbabwe

L’Organisation mondiale de la Santé plaide pour un emballage ordinaire et normalisé sur tous les produits du tabac à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac ce mardi.

L’OMS attire l’attention sur le rôle de l’emballage ordinaire des produits du tabac dans le cadre d’une approche globale de la lutte contre le tabagisme, ainsi que sur l’interdiction complète de la publicité, la promotion , le parrainage et les avertissements sanitaires graphiques.

En Afrique, comme dans toute autre partie du monde, les affaires continuent comme d’‘habitude et certains producteurs au Zimbabwe voient d’un mauvais oeil ces campagnes anti-tabacs.

Joseph Gwanzura, produceur de tabac a déclaré que “nous vivons du tabac et mes patrons vivent du tabac. Si cette campagne continue, elle affectera certaines personnes.”

Concellia Chakafara, productrice de tabac a affirmé que “ces campagnes anti-tabac ne sont pas du tout bonnes , elles tuent notre entreprise. Certains d’entre nous sont nés et ont grandi dans cette industrie du tabac. Nous payons les frais de scolarité de nos enfants et achetons de la nourriture grace au tabac.”

Le tabac est un produit d’exportation majeur au Zimbabwe et représente 60 % des exportations agricoles totales.

Certains Zimbabwéens estiment que ces campagne anti-tabac ont un impact sur l’economie de leur pays qui dépend fortement de l’exportation de cette substance.

Selon Edie Kuipa, fumeur “cela fait la promotion de nos industries et aide également de nombreuses familles dans le secteur agricole. Nous devons effectivement encourager la culture du tabac et laisser les gens prendre leurs propres décisions.”

Tendai Chiriseri, consommateur du tabac, a critiqué la campagne de l’OMS pour réduire l’attractivité des produits du tabac , mais plaide plutot en faveur d’une ‘éducation appropriée sur les méfaits de la nicotine sur les fumeurs.

“Pour moi, les gens doivent être éduqués sur la façon de fumer la cigarette. Ils ne devraient pas être autorisés à fumer dans les espaces publics, car c’est dangereux,” a estimé Tendai Chiriseri, Fumeur.

La consommation du tabac constitue l’une des causes principales de décès dans le monde. Il est responsable de la mort d’environ la moitié de ses utilisateurs à long terme. Selon une statistique de l’OMS la consommation de tabac a tué 100 millions de personnes au cours du 20e siècle et va tuer un milliard de personnes au 21e siècle, si les tendances actuelles se poursuivent.

Voir plus