Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Libye : l'émissaire de l'ONU appelle à l'union des forces pour vaincre militairement l'EI

Libye : l'émissaire de l'ONU appelle à l'union des forces pour vaincre militairement l'EI

Libye

Deux mois après son installation à Tripoli, le gouvernement libyen d’union nationale qui bénéficie du soutien de l’ONU peine à stabiliser la Libye. Le pays est toujours en proie aux attaques sporadiques du groupe État islamique.

Martin Kobler, l‘émissaire des Nations unies, appelle à l’union des factions rivales du pays pour faire face à l’organisation État islamique et en faire un objectif commun. Il prône, de fait, une solution militaire et propose la mise en place d’une armée nationale libyenne pour mettre en déroute les actions de l’organisation djihadiste.

Les forces armées loyales aux autorités de Tripoli et celles du gouvernement de Tobrouk, devront ainsi s’unir pour vaincre militairement Daech. Sur le terrain, les deux armées rivales se sont séparément engagées dans une course pour tenter de chasser les islamistes de Syrte. Une concurrence mal perçue par la communauté internationale, qui pense qu’elle risque de mettre en péril les efforts de lutte contre les djihadistes de l’EI, dont la menace se fait grandissante en Libye depuis leur implantation dans ce pays fin 2014.

La création d’une armée nationale libyenne s’impose donc de toute urgence, pour Martin Kobler. Mais au préalable, il faut d’abord asseoir l’autorité du gouvernement d’union nationale qui contrôle plusieurs aéroports et bénéficie du soutien de la Banque centrale ainsi que de la Compagnie nationale pétrolière. Même s’il dispose de capacités militaires énormes, il se heurte toujours à l’ex-gouvernement dirigé par le général Khalifa Haftar qui refuse de reconnaitre son autorité.

>>> LIRE AUSSI : La Libye a sa deuxième monnaie

>>> LIRE AUSSI : Les puissances mondiales prêtes à armer la Libye

Le gouvernement d’union nationale a exhorté la communauté internationale à lever l’embargo sur les armes à destination de la Libye imposé depuis 2011, afin d‘équiper ses forces pour combattre le groupe EI. Pendant ce temps, les forces loyales ont annoncé avoir repris aux islamistes le contrôle des villes côtières de Ben Jawad et Nofliya à l’est de Syrte.

Voir plus