Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Burkina Faso : les frais de mission du Premier ministre « évaporés »

Burkina Faso : les frais de mission du Premier ministre « évaporés »

Burkina Faso

Au Burkina Faso, plusieurs organes de presse ont publié l’information selon laquelle les frais de mission du Premier ministre burkinabè Paul Kaba Thiéba, récemment en voyage à Taïwan, et estimés à 23 millions CFA, auraient été volés.

L’information est reprise en boucle sur les réseaux sociaux, Twitter et Facebook. Alors que certains en font des gorges chaudes, pas de réactions du côté des autorités ou même de la victime présumée.

Selon un média burkinabè, Les Dernières Nouvelles du Faso, «  la somme qui devait servir au financement des frais du séjour à Taïwan aurait été remise en devises par le DAF (Directeur Administratif et Financier) au directeur de cabinet du Premier ministre qui l’aurait à son tour placée dans une valisette qui contenait les documents de voyage du chef de gouvernement. La valisette qui était fermée à clé aurait été enfin confiée à l’aide de camp du Premier ministre …».

Cette disparition aurait été remarquée pendant le transit du Premier ministre burkinabè à Tokyo.

« (…) le directeur de cabinet (du Premier ministre) voulant récupérer les documents de voyage découvre que les billets, les devises se sont volatilisées. », affirme radioomega qui cite une de ses sources.

L’information fut aussitôt portée au Chef du gouvernement qui n’a pas réagi officiellement , mais des sources indiquent que le voyage se serait déroulé dans un « climat lourd de suspicion ».

Au retour du voyage «  toutes les personnes qui on pu être en contact avec cette valisette, ont été cueillies au pied de la passerelle de l’avion et emmenées par les forces de l’ordre pour une fouille en règle », ajoute radioomega.

Pour le moment, aucun officiel du gouvernement n’a fait de déclaration pour confirmer ou infirmer ces allégations. Mais si les faits étaient avérés, cela provoquerait des suspicions quant à la moralité du personnel de la primature burkinabè.

Le président Roch Marc Christian Kaboré veut en finir avec les « vieilles pratiques », ce qui l’avait conduit a commandé un audit sur la gestion de la transition de l’ancien Premier ministre Yacouba Isaac Zida.

Voir plus