Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Web

web

Nigeria : Buhari met en garde contre les enlèvements d'enfants et les mariages précoces

Nigeria : Buhari met en garde contre les enlèvements d'enfants et les mariages précoces

Nigéria

Le président nigérian Muhammadu Buhari s’est montré ferme sur les enlèvements d’enfants et les mariages forcés dans son pays, dans un communiqué publié par la présidence, lors de la célébration de la « journée de l’Enfant » à Abuja.

En substance, le chef de l’Etat du Nigeria a fait savoir que son gouvernement n’allait pas « tolérer » de telles pratiques. « Nous allons soutenir et renforcer les actions en cours pour protéger plus efficacement les enfants contre la violence, le travail des enfants, le trafic des enfants, les mariages forcés et d’autres infractions connexes », a indiqué le communiqué.

Cette année, la célébration de la « journée de l’Enfant » à Abuja avait pour thème : «  Protéger le droit de l’Enfant face à la violence et l’insécurité : stopper le mariage des enfants. » ‘‘En cette heureuse occasion pour nos enfants, je réaffirme ma conviction que c’est le droit de chaque enfant nigérian d’avoir accès à une éducation de qualité et abordable, ainsi qu‘à des soins de santé et d’autres nécessités de base pour une bonne vie, dans un environnement calme et sécurisé’‘, ajoute le communiqué.

Protéger le droit de l'enfant face à la violence et l'insécurité : stopper le mariage des enfants

Par ailleurs, le président nigérian a abordé plusieurs actions que son gouvernement a mises en œuvre dans l’intérêt des enfants nigérians. Il s’agit, entre autres, des allocations budgétaires dans le cadre des programmes de santé de l’enfant et de l’alimentation à l‘école.

« La bonne santé et le bien-être des enfants nigérians demeurent une priorité dans notre agenda pour le développement national, et nous avons démontré notre engagement ferme à cet égard. Un montant de 12,6 milliards Naira est prévu dans le budget 2016 pour les vaccins et les programmes visant à prévenir les causes de la mortalité infantile ; des maladies telles que la poliomyélite, la rougeole et la fièvre jaune. », souligne le communiqué.

L’Emir Muhammadu Sanusi, le plus grand chef religieux au Nigeria, a fait savoir, lors d’un récent haro sur le mariage des enfants, «  que le moment est venu pour prendre position quant à cette longue pratique du mariage précoce. »
Ce pays ouest-africain qui a une tendance démocratique, flirte cependant avec la loi islamique (Charia) dans la plupart des États du Nord. Une loi qui tolérerait, et encouragerait souvent le mariage précoce.

Voir plus