Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Sénégal : des attaques d'hippopotames

Sénégal : des attaques d'hippopotames

Sénégal

Au Sénégal, les riverains du fleuve Gambie sont contraints de fuir à cause des attaques récurrentes des hippopotames.

La psychose règne dans les environs où ces herbivores à la placidité trompeuse ont causé près de 30 morts en une décennie à Gouloumbou” et ses environs, notamment des pêcheurs, selon les autorités locales.

Une situation qui n’est pas du genre à encourager la pêche dans la zone. Par conséquent, les poissons coûtent de plus en plus chère et les pêcheurs sont obligés de prendre la clé des champs.

Des experts de la faune africaine ont déclaré que “l’hippopotame, mammifère herbivore amphibie qui passe de longues heures immergé pour protéger sa peau fragile du soleil, est l’un des animaux qui tuent le plus d’hommes à travers le continent, en raison notamment de son irritabilité lorsqu’il est dérangé.”

Le directeur national de la Pêche continentale, Djibril Signaté estime que “l’hippopotame est un animal qui protège son territoire quand la femelle met bas, comme c’est le cas” entre mars et juin, période où se produisent la plupart des attaques.

Les pêcheurs ne sont pas les seuls cibles de hippopotames à Gouloumbou. Ils s’attaquent aussi aux champs de riz, d’arachide et aux bananeraies.

En réponse à la situation que traverse la population de Gouloumbou, le gouvernement sénégalais prévoit fournir aux pêcheurs des pirogues métalliques motorisées, qui peuvent résister aux attaques des hippopotames. De même que des filets, des hameçons et des gilets de sauvetage pour pêcher dans des mares très poissonneuses de la zone et ne plus dépendre du seul fleuve.

L’hippopotame est une espèce protégée” au Sénégal parce que menacée de disparition.

Voir plus