Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Pétrole : le baril de Brent à 50 dollars, une première depuis sept mois

Pétrole : le baril de Brent à 50 dollars, une première depuis sept mois

Secteur pétrolier

Les raisons de la reprise sont liées à une conjoncture favorable même si la production reste excédentaire.

Le baril de Brent a légèrement dépassé la barre des 50 dollars pour la première fois depuis novembre 2015. Cette embellie sur le marché du pétrole brut est en partie due à l’annonce d’une nette baisse des réserves américaines. Les États-Unis ont en effet fait savoir qu’il manquait 4,23 millions de barils dans leurs cuves. Soit le double des baisses attendues.

Le groupe nigérian des Niger Delta Avengers a une nouvelle fois attaqué les installations de Chevron ce 26 mai. Un nouvel incident parmi tant d’autres ces dernières semaines place la production nationale à son plus bas niveau depuis 20 ans.

A cela, faut-il ajouter les effets pervers sur la production pétrolière des feux de brousse dans la région des sables bitumeux au Canada. Et puis, même si les pays-membres de l’OPEP continuent à déverser d’importants volumes de pétrole brut sur le marché, les acteurs voient poindre une baisse de la production dans le second semestre du fait d’une exploitation limitée du pétrole de schistes au États-Unis.

Une conjugaison de facteurs suffisante pour doper un Brent en meilleure santé qui s’appuie aussi sur l’affaiblissement du dollar face à l’euro.

Jeudi matin, le cours du baril a progressé de 27 cents à 50,01 dollars dans les échanges électroniques en Asie. Les analystes parient que cette tendance haussière va se poursuivre avant de se stabiliser à 60 dollars vers la fin de l’année. Une probabilité qui concerne aussi le WTI dont le cours a également atteint les 49,77 dollars.