Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Web

web

Les textos, une arme de lutte contre la mortalité maternelle au Rwanda

Les textos, une arme de lutte contre la mortalité maternelle au Rwanda

Rwanda

Le Rwanda a institué depuis quatre ans ‘‘RapidSms’‘, un système informatisé de suivi de la femme enceinte.

Marceline Mwubahamana, la trentaine et enceinte de trois mois, habite la localité rurale de Nyarukombe, à l’est du Rwanda. Elle vient d‘être enregistrée dans la base de données du ministère de la Santé grâce à un simple SMS envoyé par Floride, un agent de santé communautaire.

“Je vais transmettre ce message en rentrant un code pour indiquer qu’elle est bien enceinte, ainsi que des informations de base comme son numéro d’identité et la date des dernières règles”, déclare Floride.

L‘évolution de la grossesse de Marceline sera ainsi suivie grâce à un logiciel mis en place au ministère de la Santé. Des agents de ce département pourront par exemple lui rappeler ses rendez-vous pour les consultations prénatales.

L’intéressée ne cache pas sa satisfaction pour ce système : “avant, les femmes pouvaient accoucher seules à la maison avec le risque d’avoir des complications. Mais maintenant, il y a beaucoup moins de risques et je connais mon état de santé.”

En cas de danger, des solutions ont été prévues. ‘‘Quand une femme commence l’accouchement à domicile, on la retire immédiatement pour l’amener au centre de santé. Un agent de santé maternel a transmis ce message au ministère, qui me le transmet immédiatement et me demande l’assistance de cette femme”, mentionne Floride.

Ces dix dernières années, le taux de mortalité infantile et maternelle au Rwanda a été divisé par 10. Il est cependant encore difficile d‘évaluer l’impact de ‘‘RapidSms’‘ sur cette régression.

Voir plus