Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Les caricatures et la crise en Côte d'Ivoire

Les caricatures et la crise en Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire

Les dessins de presse relatifs à l’histoire mouvementée de la Côte d’Ivoire, à l’honneur à travers un recueil et une exposition intitulés “On va où là ?”.

Une exposition qui rassemble 20 ans de caricature retraçant l’histoire ivoirienne y compris la crise post-électorale de 2010-2011 ayant fait environ 3.000 morts.

Les hommes politiques ivoiriens ou français, les rebelles, l’armée, la police, les femmes… Tout le monde en prend pour son grade et les visiteurs se surprennent parfois à rire en découvrant des dessins qui rappellent pourtant des heures sombres de la Côte d’Ivoire.

Selon Zariatou Konaté, inspectrice d‘éducation en formation, “l’exposition est la bienvenue parce que ça donne une vision sur ce qui s’est passé réellement pendant la situation de crise jusqu‘à maintenant, la venue des Casques bleus, ce que tout le monde ne peut pas voir ça nous présente ça aussi.”

Eugénie Aya Yao, étudiante estime qu’ “il y a des dessins qui font rire, on rit, mais on n’oublie pas ce qui s’est passé. Ça retrace l’histoire, les moments de crise, il y a du sang.”

Olvis Dabley, l’organisateur, a affirmé que les dessinateurs ont été mis à contribution pour donner leur regard qui se veut aussi un “témoignage pour la mémoire collective”. “Ils font avancer la situation politique parce que, à travers les dessins, les gens voient ce qui se passe. Ça résume mieux qu’un article”, affirme-t-il.

Pour Edson, artiste, “c’est vraiment excellent, c’est vraiment bien de montrer à nous et aux autres qui ne savent pas lire, de voir en images ce qui se passe dans leur pays.”

“Je trouve que le dessin en tant que genre d’illustration était approprié. La caricature qui nous donnait la possibilité de s’exprimer parce que la caricature donne le pouvoir de se prononcer d’un air critique mais à la fois humoristique”, a ajouté Olvis Dabley.

Bien que les dessins de presse soient appréciés par le public ivoirien, ce art ne nourrit toujours pas son homme, ont avoué certains acteurs du métier.

Voir plus