Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Tunisie : Rached Ghannouchi réélu à la tête d'Ennahda

Tunisie : Rached Ghannouchi réélu à la tête d'Ennahda

Tunisie

Rached Ghannouchi, le président du parti politique tunisien Ennahda, a été réélu lundi à la tête de ce mouvement islamique, muté en parti civil lors de son dernier congrès.

Il a obtenu 800 voix lors du vote organisé au cours du 10e congrès de cette formation politique. De ce congrès, on retiendra aussi la nouvelle ligne adoptée par le parti. Celle qui consacre la séparation entre les activités politiques et religieuses. Ennahda devient ainsi un parti civil. Cette mutation a été votée à plus de 80 % selon Oussama Sghaier, le porte-parole dudit congrès.

‘‘Nous nous dirigeons de manière sérieuse, cela a été adopté, vers un parti politique, national, civil à référent islamique, qui œuvre dans le cadre de la Constitution du pays et s’inspire des valeurs de l’islam et de la modernité”, a déclaré Rached Ghannouchi.

Cette formation épouse ainsi l’opinion de 73 % des Tunisiens qui se disent favorables à la ‘‘séparation entre la religion et la politique’‘, selon les données du sondage organisé par l’institut tunisien Sigma, en collaboration avec l’Observatoire arabe des religions et des libertés et la Fondation Konrad-Adenauer.

Nous nous dirigeons de manière sérieuse, cela a été adopté, vers un parti politique, national, civil à référent islamique, qui œuvre dans le cadre de la Constitution du pays et s'inspire des valeurs de l'islam et de la modernité.

Ce qui fait dire à Rafik Abdessalem, l’ancien ministre des Affaires étrangères de la Tunisie, que ‘‘le pays n’ a plus besoin d’un islam politique protestataire qui soit dans la confrontation avec l‘État. Nous sommes maintenant dans l‘étape de la construction” et Ennahda veut répondre “aux préoccupations des Tunisiens sur le plan politique, économique et social.’‘

>>> LIRE AUSSI : Tunisie : vers une reconversion en parti civil du parti islamiste Ennahdha

Ennahda est aujourd’hui la première force parlementaire du pays. Ce parti a scellé une alliance gouvernementale avec le parti du président tunisien, Béji Caid Essebsi.

Voir plus