Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Kenya : "un mort" lors d'une manifestation de l'opposition

Kenya : "un mort" lors d'une manifestation de l'opposition

Kenya

La tension ne baisse pas au Kenya. Ce lundi, une nouvelle manifestation de l’opposition a été dispersée par la police à coup de gaz lacrymogènes à Nairobi. Un manifestant aurait été tué par balle.

L’opposition kényane n’a pas encore abdiqué. Malgré la répression violente de ses manifestations, ces derniers jours, elle est encore descendue dans les rues ce lundi. À l’appel de la Coalition pour les réformes et la démocratie (CORD), une coalition regroupant plusieurs partis de l’opposition, des milliers de personnes ont encore manifesté dans la capitale Nairobi et dans les grandes villes du pays. Des manifestations encore dispersées par la police qui a fait usage de gaz lacrymogènes, mais aussi de ‘‘balles réelles’‘, selon l’opposition. Le journal Daily Nation fait d’ailleurs état d’un mort, un manifestant touché par balle et qui aurait succombé à sa blessure à Kisumu, troisième plus grande ville du Kenya après Nairobi et Mombasa.

>>> LIRE AUSSI : Kenya : bruyante protestation de l’opposition au Parlement

La police a indiqué que ces manifestations étaient illégales, d’où le déploiement massif de forces de l’ordre dans toutes les grandes villes, pour empêcher les rassemblements de la CORD. Cette coalition de l’opposition met ainsi la pression sur le pouvoir pour l’amener à revoir la composition de la Commission électorale qu’elle juge partisane. Les protestations sont maintenant entrées dans leur quatrième semaine. Elles interviennent à un peu plus d’un an des élections présidentielles et législatives, prévues en août 2017.

>>> LIRE AUSSI : Kenya : la police disperse une manifestation de l’opposition devant les locaux de la Commission électorale

Le gouvernement du Kenya interdit toutes les manifestations de l’opposition contre la Commission électorale, appelant au recours à des voies constitutionnelles. Mais, l’opposition ne compte pas céder et promet de poursuivre ses manifestations à Nairobi et dans d’autres régions du pays.

Voir plus