Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Niger-Boko Haram : l'ONU se préoccupe du sort des civils

Niger-Boko Haram : l'ONU se préoccupe du sort des civils

Niger

Le sous-secrétaire général de l’ONU pour les affaires humanitaires et coordonnateur des secours d’urgence, Stephen O’Brien, a appelé à une plus grande attention pour la crise dans la région de Diffa au Niger, où les violences de Boko Haram ont forcé plus de 240.000 personnes à quitter leurs maisons le long de la frontière avec le Nigeria.

La violence exercée par Boko Haram au Nigeria continue de faire des dégâts dans les pays voisins. Au moins 150.000 réfugiés, en quête de protection après les attaques de la secte, vivent maintenant dans la région de Diffa au Niger. Dans le camp d’Assaga, à environ 10 km de cette localité, plus de 15.000 réfugiés vivent dans des conditions difficiles et ont été contraints de dormir dans des abris de fortune.

“La nourriture que nous recevons ici ne suffit pas à tout le monde. Seulement 400 personnes sur 1000 parviennent à se nourrir”, s’insurge un réfugié du camp d’Assaga.

Au cours d’une visite d‘évaluation de la situation humanitaire cette semaine, le sous-secrétaire général aux affaires humanitaires de l’ONU a appelé à redoubler les efforts humanitaires afin de maximiser les ressources rares. “J’ai la vérité des histoires des peuples d’ici qui ont des besoins très importants et très immédiats. C’est très important d’avoir cette vérité afin d’avoir l’agrément et l’appui important des décideurs du monde”, a-t-il déclaré.

Depuis l’année dernière, la région de Diffa, au Niger, subit de nombreuses attaques transfrontalières de Boko Haram, dont le fief dans le nord du Nigeria se trouve à seulement quelques kilomètres. L‘état d’urgence, qui a été déclaré à Diffa en février 2015, a été prolongé de trois mois dans le but de renforcer la sécurité.
Mais les assaillants parviennent souvent à passer par la rivière Komadougou, marquant la frontière avec le Nigeria.

L’afflux de réfugiés met une pression supplémentaire sur le Niger, l’un des pays les plus pauvres au monde.

Voir plus