Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Libye : l'ONU va aider les migrants à rentrer dans leur pays

Libye : l'ONU va aider les migrants à rentrer dans leur pays

Libye

Les Nations unies vont aider les migrants subsahariens qui sont sur le sol libyen à renter dans leur pays.

L’envoyé spécial de l’ONU pour la Libye, Martin Kobler, a fait cette annonce jeudi, au sortir de la visite du camp de détention pour migrants d’Abu Salim à Tripoli.

L‘émissaire onusien est allé s’imprégner des conditions de vie des migrants dans ledit centre et voir comment les aider à rentrer dans leur pays. À la sortie de sa visite, Martin Kobler a exprimé sa satisfaction quant à la volonté de la plupart des migrants de rentrer chez eux. “Je suis content de voir que ceux qui sont ici [dans le centre de détention] veulent rentrer, ils veulent être rapatriés. Nous allons les aider à être rapatriés”, a-t-il déclaré.

L’envoyé spécial de l’ONU a échangé quelques moments avec les migrants, mais aussi avec les responsables du centre. Sur les conditions de vie des migrants dans le centre, M. Kobler est reparti insatisfait. “Je suis choqué par le grand nombre de personnes ici dans ce petit espace. Il n’y a pas de toilettes, il n’y a pas d’eau et les gens sont malades”, a-t-il déploré.

Je suis choqué par le grand nombre de personnes ici dans ce petit espace.

La Libye enregistre depuis quelques années une affluence de migrants, pour la plupart subsahariens. Le pays est devenu un point de départ privilégié pour les candidats à l’immigration vers l’Europe. Profitant du chaos qui règne dans le pays depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi, des passeurs sans scrupule proposent aux migrants des traversées de la Méditerranée qui tournent la plupart du temps au drame.

Pour prendre place dans les embarcations, les candidats au voyage, pis “au péril”, déboursent de grosses sommes d’argent.

Les autorités libyennes ont récemment empêché une centaine de migrants de prendre la mer à bord d’un bateau affrété par un passeur qui a réussi à échapper à la police. Les infortunés ont été placés dans un centre de détention, en attendant d‘être rapatriés.

Voir plus