Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Dialogue d'Arusha : l'opposition burnudaise dénonce une ''manipulation'' de la médiation politique

Dialogue d'Arusha : l'opposition burnudaise dénonce une ''manipulation'' de la médiation politique

Burundi

À moins 24 heures de la tenue du dialogue inter burundais convoqué par le médiateur Benjamin Moupaka à Arusha en Tanzanie, l’opposition burundaise dénonce une ‘‘manipulation’‘ de la médiation politique par le pouvoir de Bujumbura.

Plusieurs partis politique de l’opposition burundaise réunis dans une coalition ont déclaré n’avoir toujours pas reçu de confirmation sur la tenue ou non des pourparlers, par l’ancien président tanzanien – médiateur de la crise -.

‘‘La façon dont ce round de négociation ou de dialogue inter-burundais est organisé laisse entrevoir un peu de flous parce qu’il y a une opinion qui dit que la médiation va recevoir d’abord le gouvernement de facto et sa mouvance, et elle ne précise pas quand les anti-troisième mandat vont être reçu’‘, a déclaré Thacien SIBOMANA, porte-parole de la coalition ‘‘AMIZERO Y’ABARUNDI’‘.

Ce dernier dit craindre une manipulation de la médiation par le pouvoir de Bujumbura. Ce qui pourrait décrédibiliser la médiation et conduire à un échec probable.

Pour les partis proches du pouvoir, la résolution du conflit est la priorité dans ce dialogue ; l‘étape vers la consolidation du dialogue a déjà été franchie. Des pourparlers engagés à l‘échelle nationale ont commencé à porter leurs fruits.

‘‘Ce que nous allons faire, c’est de lui montrer l‘étape déjà franchie ici à l’intérieur du pays, nous allons lui montrer que même si les négociations d’Arusha n’avaient pas encore commencées, que nous n‘étions pas restés les bras croisés’‘. À assuré Jacques Bigirimana leader du parti politique les Forces nationales de libération (FNL).

Bloqué depuis décembre 2015 (puisque le pouvoir refuse toujours de s’asseoir à la même table que l’opposition en exil, regroupée au sein du Conseil national pour le respect de l’accord d’Arusha et de l‘état de droit au Burundi, le Cnared) et reporté à plusieurs reprises, le dialogue d’Arusha vise à mettre fin à la crise politique qui secoue le Burundi depuis un an.

Voir plus