Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Crash de l'Airbus A320 d'Egyptair, des débris retrouvés

Crash de l'Airbus A320 d'Egyptair, des débris retrouvés

Egypte

L’armée égyptienne a annoncé avoir trouvé vendredi des débris et des effets personnels des passagers du vol Paris-Le Caire d’EgyptAir qui s’est abîmé la veille en mer Méditerranée avec 66 personnes à bord. Les recherches pour retrouver les restes de l’appareil se poursuivent plus de 30 heures après la disparition de l’appareil entre les îles du sud de la Grèce et la côte nord de l’Egypte.

“Des avions et des navires de l’armée ont trouvé des effets personnels des passagers et des débris de l’appareil à 290 km au nord d’Alexandrie”, précise l’armée dans un communiqué, qui ne mentionne cependant pas si les boîtes noires font partie des débris retrouvés.

Trois enquêteurs français et un conseiller technique d’Airbus ont été dépêchés au Caire pour participer à l’enquête sur les causes du crash. Le parquet de Paris a également ouvert une enquête (le vol ayant décollé de France et transportant des Français).

“Nous recherchons des débris de l’avion. La France contribue avec l‘Égypte, la Grèce et d’autres pays. Un avion est déjà sur place, un autre va venir, des navires aussi”, a indiqué Jean-Marc Ayrault, ministre français des Affaires étrangères, qui s’est exprimé vendredi matin sur la chaîne de télévision France 2.

Le chef de la diplomatie française a annoncé qu’il recevrait samedi au Quai d’Orsay les familles des passagers et les représentants de l‘État “pour donner le maximum d’informations en toute transparence” sur la disparition de l’Airbus.

“Demain, je vais réunir au Quai d’Orsay les représentants de toutes les familles, 12 nationalités, les ambassadeurs, et il y aura évidemment les représentants du parquet, du bureau enquêtes accident. Nous allons pouvoir donner le maximum d’informations en toute transparence. Toute la vérité, rien que la vérité, bien entendu. Nous la devons aux familles”, a-t-il poursuivi.

La réunion se tiendra à 9H30 (07H30 GMT) au ministère à Paris, a précisé son cabinet.

Aucune piste à écarter

Jean-Marc Ayrault, tout comme le ministre égyptien de l’Aviation civile, est resté très prudent sur les causes de l’incident : “Toutes les hypothèses sont examinées mais aucune n’est privilégiée, car nous n’avons absolument aucune indication sur les causes”, a-t-il insisté.

Sherif Fathy ( ministre égyptien de l’Aviation civile) estimait – sans vouloir tirer des conclusions hâtives – jeudi que cette situation pouvait “laisser penser que la probabilité (…) d’une attaque terroriste est plus élevée que celle d’une défaillance technique” pour expliquer sa disparition.

Jeudi soir, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a demandé à “tous les appareils de l‘État concernés (…) d’intensifier les opérations de recherches”, après des annonces contradictoires sur la localisation de débris, qui finalement ne provenaient pas de l’appareil d’EgyptAir.

L’avion qui reliait Paris au Caire a disparu des radars grecs alors qu’il venait d’entrer dans l’espace aérien égyptien, et est tombé à 130 milles au large de l‘île de Karpathos, selon les autorités grecques.

Selon EgyptAir, 30 Égyptiens, 15 Français, un Britannique, un Canadien, un Belge, un Portugais, un Algérien, un Soudanais, un Tchadien, deux Irakiens, un Saoudien et un Koweïtien se trouvaient à bord. Le ministère des Affaires étrangères du Canada fait état pour sa part de deux ressortissants canadiens à bord.

La perte de cet avion intervient dans un contexte difficile pour l‘Égypte, confrontée à de multiples défis sécuritaires et économiques.

L’attentat de l’avion de touristes russes le 31 octobre – 224 morts – avait contribué à faire encore chuter la fréquentation touristique, un secteur clé de l‘économie du pays, où l’EI (qui avait revendiqué l’attentat, en indiquant avoir introduit à bord une petite bombe) continue par ailleurs de multiplier les attaques visant principalement les forces de sécurité.

L’absence d’appel de détresse de l‘équipage semble indiquer, pour les experts, qu’un incident soudain est survenu. Une explosion à bord semble un scénario très plausible, comme ce fut le cas de l’avion de touristes russes.

Voir plus