Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Algérie : le FMI suggère un emprunt extérieur

Algérie : le FMI suggère un emprunt extérieur

Algérie

Le Fonds monétaire international justifie sa décision par la baisse de l‘épargne publique algérienne.

Inquiet de l‘économie du pays, le FMI recommande à l’Algérie de procéder à un emprunt à l’extérieur. C’est l’une des suggestions d’une mission du Fonds monétaire international, qui a récemment séjourné dans le pays. Les autorités algériennes sont exhortées à recourir à l’emprunt extérieur et à ouvrir le capital de certaines entreprises publiques, afin de faire face à la baisse de l‘épargne publique.

Au terme de leur évaluation, les experts du FMI estiment que l‘économie algérienne est “confrontée à un choc extérieur de grande ampleur et probablement durable, qui nécessite de la part des autorités une réponse vigoureuse”.

Le recul du cours du pétrole, qui représente 60 % des recettes publiques et 95 % des recettes d’exportations de l’Algérie, a affecté son économie. En 2015, le déficit budgétaire a doublé à 16 % du PIB, alors que les réserves extérieures ont chuté à 35 milliards de dollars.

Pour restaurer les équilibres macroéconomiques, les experts du FMI recommandent, entre autres, un assainissement soutenu des finances publiques et des réformes structurelles pour diversifier l’économie.

S’il est vrai que l’Algérie dispose de réserves financières, (on parle de 143 milliards de dollars : ndlr), le pays paye néanmoins aujourd’hui le lourd tribut d’une dépendance séculaire de la rente pétrolière.

Par ailleurs, les ressources du Fonds de régulation des recettes budgétaires (FRR), qui permettaient de couvrir le déficit budgétaire, ont chuté de moitié en 2015.

Voir plus