Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

'Mandela's Gun'', la jeunesse révolutionnaire de Mandela portée à l'écran

'Mandela's Gun'', la jeunesse révolutionnaire de Mandela portée à l'écran

Afrique du Sud

John Irvin est revenu sur les différents volets abordés dans sa production au cours d’une interview en marge du festival de Cannes.

Le réalisateur britannique s’est exprimé entre autres sur l’importance de l’arme offerte à Nelson Mandela par l’empereur éthiopien, Hailé Sélassié.

‘‘Le pistolet Marakof est la première arme offerte à la lutte armée, il a donc une énorme importance, je pense, historiquement. C’est la première arme qui a été remise, si vous préférez, au MK(ndlr : la branche militaire du Congrès national africain d’Afrique du Sud)’‘, a déclaré John IRvin.

C'est un révolutionnaire engagé. Impétueux, réfléchi, bien éduqué, cultivé, mais il est en colère et, peut-être à contrecœur, il décide de prendre les armes contre un régime qui ne connaît aucune pitié.

Le réalisateur affirme que Nelson Mandela a porté cette arme tout le long du chemin de retour en Afrique du Sud avec 200 balles attachées à sa poitrine.
Symbole selon John Irvin, de son côté révolutionnaire.

“C’est un révolutionnaire engagé. Impétueux, réfléchi, bien éduqué, cultivé, mais il est en colère et, peut-être à contrecœur, il décide de prendre les armes contre un régime qui ne connaît aucune pitié.”, a fait savoir le britannique.

‘‘Une révolution non achevée, même de rappeler l’ampleur du travail qui reste à faire pour, accomplir la promesse qui était à la base de cette initiative.’‘, souligne le réalisateur.

Le Britannique a bénéficié pour réaliser son film à venir, des témoignages de Graça Machel veuve de Nelson Mandela ainsi que des confidences d’un ancien de la CIA qui dit avoir contribué à l’arrestation de Mandela.

Voir plus