Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sci tech

sci-tech

Ghana : le gouvernement n'interdira pas les appels via internet

Ghana : le gouvernement n'interdira pas les appels via internet

Ghana

Le gouvernement ghanéen affirme ne pas avoir l’intention d’interdire les appels basés sur linternet, quand bien même que l’Autorité nationale des Communications (NCA) déclare analyser des propositions venant des opérateurs de téléphonie, en substance, la régulation des appels sur internet avec les réseaux comme Whatsapp, Skype, Viber, etc.

Le ministre de la Communication ghanéen, le Dr Edward Omane Boamah s’est exprimé à ce sujet ce mardi 17 mai lors de la journée des Télécommunications et de l’information à Accra. « Le gouvernement n’envisage aucune interdiction d’appels sur internet », a-t-il laissé entendre.

Selon le site myjoyonline.com :’‘ l’acteur majeur des télécoms au Ghana, MTN, avait lancé une campagne pour instaurer des restrictions sur les réseaux d’appels sur internet, et cela est dû au fait qu’il enregistre d‘énormes pertes au niveau des appels internationaux.’‘

La NCA dans un communiqué, après avoir reçu les propositions de MTN, il y a quelques semaines, déclarait qu’elle analysait la situation. Et au moment opportun, allait prendre des décisions qui allaient arranger toutes les parties, aussi bien les opérateurs de téléphonie que les consommateurs.

Le PDG de MTN Ghana, Ebenezer Asante, s’est exprimé lors d’une émission radio en déclarant qu’il était impérieux de remédier aux pertes qu’enregistre le secteur des télécoms.

Cinq opérateurs dominent le marché ghanéen, MTN, Tigo , Airtel, Expresso et Glo.
Tous ont des forfaits internet qu’ils souhaitent vendre aux abonnés. Cependant, ces deniers semblent se focaliser sur d’autres moyens.

Le Ghana a une grande capacité de téléphonie mobile. Les chiffres officiels de 2015, lui attribuent 35, 283 ; 957 abonnés, ce qui répresente 129,63%, tandis que les souscripteurs des données internet sont 18.031.188, soit 65,74 %, un chiffre en déça des souhaits commerciaux des entreprises concernées.

Voir plus