Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Cinéma : « un certain regard » sur la crise politique en Égypte

Cinéma : « un certain regard » sur la crise politique en Égypte

Egypte

Le réalisateur Mohamed Diab a signé le retour du pays des pharaons à Cannes avec Eshtebak.

Le second film de M. Diab sur la croisette se situe dans le contexte qui a fait suite à la chute des Frères musulmans en 2013 et à l’arrivée au pouvoir de Mohamed Morsi. La trame est celle d’une guerre civile latente qui traverse la société égyptienne sous fond de radicalisation islamiste. Mais pas seulement ! Selon le réalisateur, Eshtebak raconte une histoire complexe qui va au-delà des clivages qui sont l’essence de tous les conflits. Une précaution utile selon les critiques.

“Dans toutes les guerres, les gens ont un regard manichéen les uns sur les autres, noir ou blanc. Donc, il faut les amener à voir le monde en gris, quelques fois nous l’acceptons. D’autres fois, non. Nous avons fait de notre mieux pour jouer des rôles dans le film pour permettre à l’autre de voir l’autre de son point de vue, il devient donc très difficile pour quelqu’un de voir l’autre comme le mal. Je sais que ce film sera très controversé. Il peut bouleverser tout le monde, mais j’espère que cela bouleversera tout le monde de la même maniere “.

Le film a été programmé en ouverture de la section _ Un certain regard _ à Cannes, une récompense après un tournage éprouvant qui a contraint une vingtaine d’acteurs à se satisfaire du confort d’une fourgonette.

“Ce fut un plaisir pour moi confie l’actrice Nelly Karim, mais bien sûr, je savais que ça va être très difficile parce que tout le film a été fait dans une voiture, un lieu étroit avec tant de monde. Et il fait très chaud en Égypte, il peut faire jusqu‘à 40 degrés dans la voiture et avec l‘électricité, il doit faire quelque chose comme 50 degrés. Dieu merci avec le tournage, il ne faisait pas aussi chaud “.

Le premier film de Mohamed Diab intitulé Les Femmes du Bus 678 portait sur le harcèlement sexuel. Un autre problème d’actualité en Égypte qui semble être devenue la spécialité du réalisateur de 38 ans.

Voir plus