Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Boko Haram : vers un accord de défense entre le Nigeria et la France

Boko Haram : vers un accord de défense entre le Nigeria et la France

Nigéria

La France et le Nigeria vont bientôt signer un accord de défense pour renforcer la lutte contre la secte islamiste Boko Haram.

Le constat est unanime, Boko Haram doit être vaincu à n’importe quel prix. Et dans cette bataille, la France veut se mettre au premier rang et donne la priorité à la coopération militaire. En marge du sommet d’Abuja contre la secte islamiste, Paris s’est donc engagée à appuyer le Nigéria sur ce plan. Les présidents Hollande et Buhari ont signé à ce propos une lettre d’intention qui devrait aboutir à la signature d’un accord de défense entre les deux pays. C’est ce qu’a annoncé, samedi, le chef de l’Etat français François Hollande à l’issue d’une rencontre avec son homologue Nigérian Muhammadu Buhari.

Cet accord devrait mettre ainsi l’accent sur la lutte contre le terrorisme, mais également la piraterie maritime. Selon ses termes, la force Barkhane, déployée au Sahel, pourrait, par exemple, intervenir en cas de besoin. Il permettra également d’assister les militaires français appelés à mener des mission au Nigeria. Cette coopération militaire pourra également s’appuyer sur l’apport des autres partenaires du Nigeria dans son combat contre le terrorisme, principalement les Etats-Unis et l’Union européenne qui comptent s’investir davantage. La présence du Secrétaire d‘État adjoint américain, Anthony Blinken, est une preuve que Washington est bien déterminée à s’investir dans cette lutte. Les Etats-Unis vont ainsi continuer de fournir des conseillers militaires, du renseignement et de la formation, en plus d’un appui logistique.

Cette coopération militaire devrait ainsi donner plus d’impact à la Force multinationale mixte composée de 8 500 hommes du Nigeria et des pays voisins. Une force mise en place depuis juillet 2015, mais qui a encore du mal à trouver une vraie stratégie. D’où l’appel du président tchadien Idriss Deby Itno à plus de coordination entre les différentes armées.

Voir plus