Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du Sud : Zuma veut redonner les terres aux Noirs

Afrique du Sud : Zuma veut redonner les terres aux Noirs

Afrique du Sud

Jacob Zuma, le présient sud africain, a laissé entendre ce vendredi que son gouvernement ferait passer une loi relative à la rétrocession des terres aux Noirs. Cela, afin de mettre fin aux disparités raciales qui prévalent en Afrique du Sud.

“En 1913 (…) le vol de nos terres a été légalisé. Et nous restons convaincus que cela nous a été enlevé”, a dit le président sud-africain. Il s’est appuyé sur la loi de 1913, qui a laissé à la majorité noire d’Afrique du Sud seulement 13% des terres cultivables. L’Afrique du sud-est “ le seul pays au monde où la majorité ne contrôle pas l‘économie”, a ajouté M. Zuma.

Selon les experts, environ 8 millions d’hectares des terres cultivables ont été remis à des propriétaires Noirs depuis la chute de l’apartheid. C’est l‘équivalent de 8 à 10% des terres agricoles cédées par la minorité blanche en 1994, soit 1 tiers des 30% des terres à rétrocéder aux Noirs, visés par l’ANC (parti au pouvoir).

Pour pallier cette situation, Jacob Zuma promet de modifier la loi relative aux terres. En ce qui concerne ce projet de loi, l’Etat sud-africain aura le droit d’obtenir des terres sans savoir besoin de l’accord des propriétaires. Il suffira à l’Etat de payer un montant déterminé par le bureau de l‘évaluateur général. Les propriétaires auront tout de même le droit de contester l’offre financière de l’Etat au tribunal.

La question de la terre est fort sensible en Afrique du Sud et la promesse de Zuma se fait dans le contexte des élections locales d’août prochain et à un moment où il est plus que jamais fragilisé par les nombreux scandale qui secouent son mandat et touchent les bases même de l’ANC.

De ce fait, la situation se complique au sein de l’ANC, le parti de Jacob Zuma. En effet, la représentation de l’ANC dans la province du Gauteng, qui comprend Pretoira et Johannesburg, est divisée autour des scandales de Zuma.

En face, l’opposition menée par le bouillonnant Julius Malema, leader de l’EFF (Economic freedom fighters) le parti de la gauche radicale, opte pour une méthode plus musclée : l’EFF prévoit tout simplement de saisir les terres appartenant à des Blancs, pour les redistribuer aux Noirs, sans terre.

Cette promesse de l’EFF est faite elle aussi dans le cadre des élections à venir.

Voir plus