Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'OMS préconise un nouveau traitement de la tuberculose de type TB

L'OMS préconise un nouveau traitement de la tuberculose de type TB

Le nouveau plan de traitement plus rapide et abordable contre la maladie est recommandé par l’Organisation, pour les patients atteints d’une forme de tuberculose (TB). Un changement qui devrait aider à guérir des milliers de personnes atteintes de cette maladie mortelle.

Ce nouveau plan de traitement pourrait maintenant s’achever en 9 ou 12 mois plutôt que deux ans comme recommandé auparavant. Le plus court schéma de traitement coûte un peu moins de 1000 dollars par patient dans les pays en développement. Des tests seront également fait en un temps plus court.

“L’Organisation mondiale de la Santé recommande aujourd’hui le seul test maintenant disponible pour la détection de résistance supplémentaire chez les patients présentant plusieurs tuberculoses résistantes aux médicaments, qui peut être fait maintenant en une journée, plutôt qu’en deux ou trois mois comme c‘était le cas”, a déclaré Mario Raviglione, directeur du Programme mondial de lutte antituberculeuse à l’OMS.

“C’est une étape cruciale pour la lutte contre la tuberculose multirésistante qui affecte aujourd’hui un demi-million de personnes. Nous pensons que des centaines de milliers de patients vont maintenant bénéficier de ces nouvelles normes,” a ajouté l’expert de l’OMS.

Sur la base des chiffres de 2014, la dernière année pour laquelle des données sont disponibles, l’OMS estime que 5 % des cas de tuberculose sont multi-résistants aux médicaments. Cela se traduit par 480.000 cas et 190.000 décès chaque année. Les tests thérapeutiques classiques pour MDR-TB peuvent prendre jusqu‘à deux ans et ont des taux de guérison faibles, soit 50 pour cent des patients qui ne guérissent pas.

Selon les experts, cela serait en grande partie dû au fait que les patients trouvent qu’il est très difficile de suivre les mois requis et les mois de la prise de médicaments puissants, qui peuvent avoir des effets secondaires désagréables, les poussant souvent à renoncer à leur traitement.

Selon Raviglione, le nouveau régime, plus court, est conçu pour les patients atteints de ce qu’on appelle la MDR-TB “simple”, en d’autres termes, les personnes dont la TB-MR ne résiste pas aux plus importants médicaments de deuxième ligne, les fluoroquinolones et les injectables. Le moyen le plus fiable pour éliminer la résistance aux médicaments de deuxième ligne est le dernier test de diagnostic recommandé, appelé MTBDRsl, qui permet d’identifier des mutations génétiques dans les souches de TB-MR.

Ce test, qui selon l’OMS devrait être utilisé dans le cadre de ses nouvelles orientations, pourrait donner un résultat dans les 48 heures, beaucoup plus rapidement que les 3 mois ou plus actuellement nécessaires pour savoir à quels médicaments un patient atteint de la tuberculose, est résistant.

“L’OMS travaille en étroite collaboration avec les pays et avec des partenaires techniques et financiers pour faire en sorte que, le plus rapidement possible, les pays mettent en œuvre et déploient des nouvelles technologies, et investissent les économies, en particulier sur le régime court, investi dans l’accélération de la réponse à la crise MDR-TB (polychimiothérapie de tuberculose résistante) “, a déclaré Karin Weyer, un expert de l’OMS du test et du diagnostique de la TB.

La tuberculose est l’un des plus grands tueurs des maladies infectieuses au monde et a emporté 1,5 million de vies en 2014, plus que le VIH/SIDA et près de trois fois plus que le paludisme. Environ 95 pour cent des décès dus à la tuberculose surviennent dans les pays pauvres.

Les formes de la maladie résistantes aux médicaments se sont répandues dans le monde entier, en plus des patients qui reçoivent un traitement insuffisant.