Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Zimbabwe : échaudées par les effets de la sécheresse, les autorités vendent les animaux des parcs nationaux

Zimbabwe : échaudées par les effets de la sécheresse, les autorités vendent les animaux des parcs nationaux

Zimbabwe

Ce sont les responsables de ces parcs étatiques et l’organe chargé de la gestion de la faune qui viennent de l’annoncer.

Si aucun détail ne filtre sur les prix de ces bêtes sauvages, l’on sait néanmoins que les 10 parcs nationaux de ce pays d’Afrique australe sont réputés pour abriter de nombreux éléphants, lions, rhinocéros, léopards et autres buffles.

Emmanuel Fundira, responsable d’une agence touristique :

Les parcs ont un énorme problème d’entretien de notre faune qui est menacée sur différents fronts. La faune est en danger, surtout cette année où nous avons eu une grave sécheresse. Nous n’avons pas suffisamment d’eau pour la faune, nous n’avons pas suffisamment de pâturage. Alors, naturellement, nous sommes conscients que nous risquons de perdre ces animaux.

Pour l‘écologiste Johnny Rodriguez, il y a très peu de chance de voir les populations locales participer à cette opération de liquidation des animaux :

Je comprends ce que les parcs nationaux essaient de faire. Mais vous savez, s’ils vendent en interne aux populations locales, je ne vois pas beaucoup de gens au Zimbabwe qui pourraient disposer des fonds nécessaires pour payer ces animaux. Par ailleurs, ils n’ont pas les titres de propriété ou les droits de propriété pour le faire.

Près de 54.000 des 80.000 éléphants du Zimbabwe vivent dans le seul parc national de Western Hwange, soit plus de quatre fois le nombre d’animaux qu’il est censé contenir.

Voir plus