Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Présidentielle partielle aux Comores

Présidentielle partielle aux Comores

Comores

Les habitants d’Anjouan aux Comores retournent aux urnes ce mercredi, pour la présidentielle partielle ordonnée par la Cour constitutionnelle dans 13 bureaux de vote.

6305 électeurs sont concernés. Leur vote sera décisif, car seulement 2000 voix séparent les deux candidats, le colonel Assoumani et Mohamed Ali Soilihi.

“Les autorités ont pris les mesures de l’enjeu, aidées par la communauté internationale. D’après ce que nous avons appris, il y a des experts qui sont venus ici, les chefs d’Etats majors vont se déplacer, ça nous fait (sic) confiance. Et comme nous avons le terrain, si les structures sont sécurisées et que tout se passe bien, il n’y a pas de raison que je ne sois pas le président de 2016”, a déclaré Azali Assoumani, arrivé en tête au second tour avec 40,98% des suffrages.

Même son de cloche dans le camp adverse.

“Mon état d’esprit, c’est aussi l’optimisme. J’ai beaucoup d’optimisme. Je suis venu à Anjouan pour ce qui est des reprises électorales, des partielles présidentielles, et j’ai fait le tour de toutes les localités qui sont concernées par la reprise du scrutin et je peux dire que je pars avec l’espoir, le très bon espoir de pouvoir gagner le 11 mai”, rétorque Mohamed Ali Soilihi, deuxième dans cette course à la présidentielle avec 39,87% des voix.

Le second tour de la présidentielle du 10 avril dernier avait été marqué par des irrégularités et des actes de violence.

La présidente de la commission de l’Union africaine a appelé les deux candidats et leurs partisans à éviter tout débordement.

Le vainqueur de ce scrutin sera investi président de l’Union des Comores le 26 mai prochain.

Voir plus