Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

David Cameron s'attire les foudres de Transparency International après une bourde sur le Nigeria

David Cameron s'attire les foudres de Transparency International après une bourde sur le Nigeria

Royaume-Uni

Des propos tenus par le Premier ministre britannique, David Cameron, lors d’une cérémonie au palais de Buckingham, à Londres, ce mardi, ont suscité de vives réactions, dont celle de Transparency International.

Pour David Cameron, le Premier ministre britannique, le Nigeria et l’Afghanistan sont « fantastiquement corrompus » et «probablement les deux pays les plus corrompus au monde ». C’est lors d’une cérémonie en commémoration du 90e anniversaire de la reine Elisabeth II au palais de Buckingham que l’officiel britannique a tenu ces propos.

Des déclarations auxquelles n’ont pas tardé à réagir le gouvernement nigérian. Garba Shehu, le porte-parole du chef d‘État nigérian a déclaré que ce dernier a été profondement « choqué et embarrassé ». « Ceci est embarrassant pour nous, pour le moins, étant donné le bon travail que le président est en train de faire. Le monde a les yeux rivés sur ce qui se passe ici. Le Premier ministre doit oublier ce vieux cliché du Nigeria. Les choses changent, la corruption et tout le reste », a-t-il ajouté.

Les autorités nigérianes n’ont apparemment pas été les seules à s’offusquer des propos de David Cameron. Le très respectable organisme mondial anti-corruption Transparency International, qui classe le Nigeria 136e sur 167 et l’Afghanistan 166e dans l’indice de corruption, a très vite choisi son camp dans cette affaire. Sur son site, il a livré une réponse sans détour au Premier ministre britannique. Pour Transparency International « … en fournissant un refuge sûr pour les actifs corrompus, le Royaume-Uni et ses territoires d’outre-mer sont pour beaucoup dans le problème mondial de la corruption », écrit Cobus de Swardt, le directeur général de l’organisme. Puis de préciser que « malgré le passif de pays hautement corrompus du Nigeria et de l’Afghanistan, les dirigeants de ces pays ont envoyé des signaux forts montrant qu’ils veulent que les choses changent, et le Sommet anti-corruption de Londres est une opportunité pour tous les pays présents de participer à cette nouvelle ère”.

Cette polémique se tient en effet à la veille d’un important sommet mondial contre la corruption qui se tiendra ce mercredi à Londres. Le président nigérian Muhammadu Buhari devra d’ailleurs prononcer une conférence autour du thème « Pourquoi nous devons lutter ensemble contre la corruption ».

Depuis son accession au pouvoir, Muhammadu Buhari a dit faire de la lutte contre la corruption son cheval de bataille. Ces derniers mois, de nombreux caciques du pouvoir Goodluck Jonathan, son prédécesseur, ont été épinglés pour des affaires de corruption et de détournement de fonds.

Voir plus