Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Afrique du Sud : les ''fast-foods'' attirent de nombreuses foules

Afrique du Sud : les ''fast-foods'' attirent de nombreuses foules

Côte d'Ivoire

Les ‘‘fast-foods’‘ attirent de nombreuses foules. Cependant les experts médicaux, mettent en garde contre une crise de santé émergente en raison de la suralimentation maladive avec l’ouverture de plusieurs chaînes de restauration rapide internationales.

Pour faire face à cette nouvelle concurrence, les entreprises sud-africaines comme Taste Holdings et Grand Parade Investments comptent sur la demande de produits de luxe, tels que le café aux chaines internationales des beignets, malgré le manque de revenus disponibles.

Bien qu’on trouve des cafés dans presque tous les centres commerciaux de Johannesburg, avec un large choix dans les banlieues les plus aisées, Starbucks apporte une gamme de lattes sirupeux qui sont moins répandus en Afrique du Sud.

Taste Holdings estime que l’Afrique du Sud pourrait prendre en charge jusqu‘à 150 magasins Starbucks et il a ouvert un second dans le nouveau centre commercial de l’Afrique, un des plus importants dans l‘économie la plus avancée d’Afrique. Ce dernier, également franchisé principal de Dominos Pizza (DPZ.N) en Afrique du Sud, détient la licence locale de Starbucks et a le droit de refuser leur implantation dans plusieurs autres marchés africains.

“ Lorsque nous investissons dans les entreprises, nous le faisons pour le long terme, nous avons un partenariat de 15 à 25 ans avec Starbucks et le timing n’est jamais parfait. Et nous avons réussi à faire en sorte que la marque soit accessible à un large éventail de clients, compte tenu de l’environnement économique actuel,” a déclaré Carlo Gonzaga, le PDG de Taste Holdings.

Cette ruée vers les chaînes internationales de restauration rapide semble en contradiction avec le contexte macroéconomique qui prévaut dans le pays. La croissance est à son plus bas niveau depuis 2009. Les prix des aliments sont à la hausse depuis la pire sécheresse jamais enregistrée en Afrique du Sud.

Mais pour les analystes, ce sont quelques facteurs qui pourraient aider les marques internationales de restauration rapide à survivre, même s’il est peu probable que l’ensemble du secteur de vente au détail croisse de si tôt. Dans ce cas, l’urbanisation irait de pair avec une quête de la commodité. Alors que les Sud-africains renoncent de plus en plus aux repas cuisinés à la maison pour manger à la va-vite, tandis que d’autres consommateurs à court d’argent optent pour des plats à emporter des restaurants.

“Je préfère cuisiner entre autres, mais nous n’avons pas toujours le temps en tant qu‘élève. Nous passons environ quatre heures et quart à l‘école tous les jours. Et lorsque nous rentrons à la maison, nous sommes fatigués donc l’endroit le moins cher où aller, ce sont les Sphatlo (kiosque), acheter un Kota (pain, chips, fromage, œuf et sandwich à la viande) là et manger du pap (gruau raide) plus tard dans la nuit. Même si nous savons notre santé menacée et tout ça, mais au moins nous faisons de l’exercice dans la matinée, nous faisons du Jogging”, a déclaré Lloyd, un étudiant résidant a Johannesburg.

“En matière de gâteau, j’aime le chocolat et ce n’est pas bon pour la santé, mais je le mange. Oui, c’est tellement bon et je sais que c’est de la mauvaise nourriture, mais j’aime tellement”, a ajouté Lerato Hlatshwayo, une autre étudiante.

Effets sur la santé

Les experts de la santé mettent en garde contre la vulgarisation de ces fast-foods qui pourrait conduire à une suralimentation malsaine et causer un pic dans certaines maladies comme le diabète, l’hypertension et les accidents vasculaires cérébraux.
Près des trois-quarts des Sud-africains sont en surpoids et le pays occupe le troisième rang de la liste des pays les plus obèses au monde, derrière les Etats-Unis et le Mexique, selon les enquêtes de GlaxoSmithKline et la revue médicale The Lancet.

Louise Pywell, une infirmière dit qu’il faudra faire plus pour encourager les gens à adopter un mode de vie plus sain : “Je ne pense pas que ce soit seulement pour les personnes atteintes de diabète, je pense que tout le monde devrait manger

sainement et des plus jeunes aux plus âgés, pour prévenir les maladies chroniques”.
En dépit des conseils d’experts encourageant une alimentation saine, la culture de la consommation croissante et des modes de vie urbains vont probablement continuer à stimuler la croissance des fast-foods sur le long terme.

Voir plus