Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : Moïse Katumbi devant le procureur général ce mercredi [UPDATE VIDEO]

RDC : Moïse Katumbi devant le procureur général ce mercredi [UPDATE VIDEO]

République démocratique du Congo

L’audition de l’opposant congolais Moïse Katumbi devant la justice congolaise devrait reprendre ce mercredi à Lubumbashi. Lundi déjà, il répondait aux questions du procureur général à propos d’une supposée affaire de recrutement de mercenaires.

Moïse Katumbi, désormais candidat à la présidentielle congolaise et chef de file de l’opposition de son pays, a été interrogé ce lundi par le procureur général dans la ville de Lubumbashi. Il est accusé par le gouvernement congolais d’avoir recruté des mercenaires, formés pour soulever une insurrection armée dans le pays.

C’est à usage de gaz lacrymogène que les policiers ont dispersé plus de mille partisans de l’ancien gouverneur de l’ex-province du Katanga. Ces inconditionnels de Katumbi scandaient devant le bureau du procureur général “président !”, faisant allusion à leur champion, Moïse Katumbi, devenu le principal opposant à Joseph Kabila. Ce dernier, lui, ne s’est pas encore prononcé sur son intention ou non de se présenter à la prochaine présidentielle. Si c’est le cas, il sera candidat pour un troisième mandat, ce que n’autorise pas la Constitution congolaise qu’il a lui-même promulguée.

Selon un témoin de la scène de ce lundi, des aficionados de Katumbi ont même pénétré à l’intérieur du bâtiment qui abrite le bureau du procureur général. Toujours selon ce témoin, quatre d’entre eux ont été arrêtés par la police. Des scènes qui ont provoqué en partie la suspension de l’audition de l’opposant congolais.

Lors de son audition, Moïse Katumbi a rejeté en bloc les accusations contre lui faites par le ministre de la Justice. Ce dernier disait la semaine dernière que l’ex-gouverneur et président du célèbre club de football Tout-Puissant Mazembé, avait recruté des mercenaires, dont certains sont des soldats américains.

Les pro-Katumbi, eux, parlent d’allégation visant à saboter la campagne de leur chef de file, qui vise le fauteuil suprême de la RDC. Quant au gouvernement, il jure la main sur le cœur que Moïse Katumbi n’est en rien victime d’une cabale politique de sa part.

Ce mercredi, Moïse Katumbi sera de nouveau devant le procureur général, à Lubumbashi.

Voir plus