Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Kenya : l'émotion des rescapés de l'immeuble effondré à Nairobi

Kenya : l'émotion des rescapés de l'immeuble effondré à Nairobi

Kenya

Certains survivants ont grièvement été blessés de suites de l’accident sous les décombres. Malgré le sentiment partagé d‘être des miraculés, ils n’arrivent pas à refouler les images du drame.

C’est par exemple le cas de Mercy Raymond. “Je n’arrive pas à dormir la nuit a-t-elle raconté à l’AFP, tout est encore très clair dans mon esprit parce qu’avec une de mes amies, on devait être sorties de l’immeuble avant qu’il ne s’effondre, mais elle est retournée à l’intérieur pour récupérer quelque chose, elle est toujours portée disparue, elle et toute sa famille, je sens si coupable.”

Des sources officielles indiquent que 135 personnes ont été sauvées, mais il se pourrait que d’autres soient encore prisonnières des tonnes de gravas. Prisca Amina est l’une des proches des personnes portées disparues. Elle vit depuis dans le camp de campagne mis en place par les autorités.

“Je suis ici parce que mon fils et mon petit-fils sont encore coincés. Avec eux, j’ai cinq membres de ma famille qui sont toujours portés disparus et on ne sait pas où ils sont. C’est pour cela que nous sommes ici parce qu’on ne sait pas par où commencer. Ils sont toujours portés disparus et on ne sait pas s’ils sont en vie ou morts”.

Je suis ici parce que mon fils et mon petit-fils sont encore coincés.

Un autre survivant de l’effondrement, Raymond Ochieng, quant à lui rend grâce à Dieu pour avoir eu la vie sauve.

“On habitait au premier étage et le premier étage est encore intact pour le moment, ils tentent d’y secourir les gens. Je remercie Dieu d’avoir sauver mes proches. C’est ce que Dieu a fait pour nous et je ne sais pas comment le remercier à part lui offrir ma gratitude et la gloire pour avoir la vie des miens.”

Une semaine après l’accident, les recherches se poursuivent. Le bilan a été porté à 26 morts ce mercredi mais des dizaines d’habitants restent portée disparue.

Les propriétaires présumés de l’immeuble ont été mis à la disposition de la justice pour faciliter le travail des équipes de recherche.

Voir plus