Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Effondrement d'un immeuble au Kenya : quatre nouvelles personnes secourues

Effondrement d'un immeuble au Kenya : quatre nouvelles personnes secourues

Kenya

Quatre nouveaux rescapés ont été sortis des décombres d’un immeuble qui s’est effondré il y a six jours dans la capitale kényane, faisant au moins trente-trois morts. Les recherches ont été élargies à la rivière de Mathare pour tenter de retrouver d‘éventuelles victimes.

La première rescapée, une femme, a été sortie de l’immeuble quelques heures après avoir été repérée en début de matinée. Trois autres personnes, deux femmes et un homme, ont à leur tour été sauvés en début de soirée.

“Trois personnes ont été sauvées du bâtiment il y a quelques instants et elles sont en train d‘être transportées à l’hôpital. Cela nous donne l’espoir qu’il y ait d’autres personnes (en vie) là-dessous et nous espérons les sortir de là. Nous faisons tout notre possible”, a déclaré le chef de la police de Nairobi, Japheth Koome.

La première survivante était consciente lorsqu’elle a été sortie des décombres et en mesure de parler, selon Pius Masai, chef de l’unité nationale de gestion des catastrophes naturelles.

Mardi, un fillette de sept mois a été retrouvé indemne après avoir passé près de 80 heures dans “une bassine, enveloppée dans une couverture”, selon la Croix-Rouge kényane. L’enfant, prénommée Dealeryn, avait été remise à son père, qui avait évoqué “un miracle”. Mais sa mère a péri dans l’effondrement de l’immeuble.

Le bilan de la catastrophe est désormais de 33 morts, quatre nouveaux corps ayant été découverts mercredi soir. Ce bilan pourrait encore s’alourdir car près de 80 personnes manquent toujours à l’appel.

Les recherches ont été étendues dans la rivière de Mathare qui borde l‘édifice, selon la Croix-Rouge. Les secours craignent que des habitants, pris de panique, aient plongé dedans au moment où leur immeuble s‘écroulait.

Le bâtiment de six étages s’est affaissé sur lui-même vendredi soir dans le quartier populaire de Huruma, au nord-est de la capitale kényane, en raison de pluies torrentielles et de la mauvaise qualité de la construction.

Voir plus