Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

L'AMA suspend un laboratoire sud-africain

L'AMA suspend un laboratoire sud-africain

Afrique du Sud

C’est le quatrième laboratoire sanctionné en un mois pour non-respect des normes en vigueur.

L’Agence mondiale antidopage, l’AMA, suspend les activités du laboratoire sud-africain de contrôle antidopage.

Cet unique laboratoire implanté en Afrique sur les 35 initialement accrédités à travers le monde, est la quatrième structure de ce genre qui se voit retirer sa licence en un mois.

Dans une interview exclusive accordée à Africanews, un responsable de l’AMA a évoqué le non-respect des normes, pour justifier cette décision.

« Chaque fois que l’AMA a des raisons de penser que les laboratoires n’ont pas respecté les normes de qualité de haut niveau, nous avons l’obligation de constituer une commission de discipline pour prononcer la suspension. Nous avons un système de suivi permanent tout au long de l’année, car nous voulons nous assurer que tout laboratoire accrédité est au standing requis. Ainsi, les athlètes seront convaincus que leurs échantillons sont analysés selon les normes internationales », a indiqué Ben Nichols, porte-parole de l’Agence mondiale antidopage.

Il a toutefois assuré que des alternatives existent pour assurer les tests sur les sportifs africains.

« Certainement le peu de temps qui nous sépare des jeux est une préoccupation majeure pour les athlètes.Mais il y a de très bonnes procédures mises en place pour s’assurer que les échantillons sont envoyés dans d’autres laboratoires pour les tests. Nous avons 35 laboratoires dans le monde entier pour ce travail, les échantillons seront envoyés à ceux qui fonctionnent dans le respect des normes », a-t-il conclu.

Selon l’AMA, si le laboratoire sud-africain se met en règle, il pourra introduire une demande de réintégration d’ici le 30 septembre.

Voir plus