Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Côte d'ivoire : les défis du tourisme à la plage de Grand Bassam

Côte d'ivoire : les défis du tourisme à la plage de Grand Bassam

Côte d'Ivoire

Le retour des touristes se fait de manière progressive à Grand Bassam.Sur cette plage, véritable attraction tourisitique du pays, des djihadsites ont perpétré il y a plus d’un mois, des attaques faisant au moins 19 morts.Seulement, le terrorisme semble avoir porté un coup au tourisme ivoirien.

Depuis les attaques de Grand Bassam, les propriétaires d’hôtels se plaignent d’une baisse de recettes, mais gardent néanmoins espoir.

Losseni Bora, propriétaire de l’hôtel Oéan et Lagune:“je suis revenu ici pour travailler. concernant les djihadistes, je ne peux pas permettre à ces personnes de continuer. C’est vrai que j’ai perdu 95 % de mes clients, mais je pense que je vais résister. Je n’abandonnerai pas, je vais continuer d’essayer de travailler.”

D’après les officiels ivoiriens, la Côte d’Ivoire a investi près de 266 000 dollars dans l’industrie hôtelière au cours des trois dernières. Objectif: améliorer la qualité du service afin de stimuler le tourisme en général.

Le gouvernement dit espérer 1 million de touristes en 2016.

Jean-Marie Somet, directeur de l’office national de tourisme ivoirien: “On avait besoin après toutes les crises que ce pays connues de mettre en évidence le potentiel touristique de la Côte d’Ivoire. La Côte d’Ivoire a une terre généreurse, beaucoup de choses à découvrir, notamment sa culture, 60 groupes ethniques différents dans le pays. Il était important pour nous d‘être en mesure de dire aux autres que même si nous nous sommes battus entre nous, nous nous sommes réconciliés et sommes sur le chemin vers la paix.”

Le tourisme, qui a représenté 4,8 % du Produit Intérieur Brut ivoirien l’année dernière est perçu par les autorités comme un élément de diversification des revenus de ce pays.

Du fait de la sécheresse, la Côte d’ivoire permier producteur mondial de cacao attend une baisse de la production pour la saison 2015-2016.

Les recettes espérées sont estimées à 1, 6 million de dollars.

Voir plus