Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Sénégal : le festival de jazz de Saint-Louis frappé par une interdiction préfectorale

Sénégal : le festival de jazz de Saint-Louis frappé par une interdiction préfectorale

Sénégal

Le festival de « jazz Saint-Louis 2016 » au Sénégal fait face à une interdiction des autorités locales. Le préfet de Saint-Louis, dans le nord-ouest du pays, justifie cette décision par des raisons de sécurité, sans toutefois évoquer une menace probable sur l‘événement artistique.

‘‘Sont interdites toutes les manifestations liées au Festival de jazz de Saint-Louis devant se tenir sur la voie publique et dans les lieux publics, pour la période du 11 au 15 mai’‘, indique l’arrêté préfectoral signé par Mme Mariama Touré.

Face à ce qu’ils ont qualifié de ‘‘coup de massue’‘ les organisateurs du spectacle veulent jouer la carte de l’apaisement.

‘‘Nous acceptons les arguments invoqués, mais nous travaillons pour que le festival ait lieu. Nous avons tenu des réunions avec les autorités par rapport à la sécurité du festival, contexte oblige’‘, conçoit le promoteur de l‘événement, FaraTall.

Par contre, le texte de l’arrêté fait cas de ce que les organisateurs refusent de s’engager dans l’effort de sécurité, sans plus de détail.

‘‘La vulnérabilité par rapport à la menace d’attaque terroriste est générale, mondiale, elle ne concerne pas que Saint-Louis (…) la sécurité fait partie des missions régaliennes de l’Etat’‘, rétorquent les organisateurs.

Dans cet imbroglio, rien n’est encore certain pour cet événement organisé depuis 25 ans dans la ville de Saint-Louis, classée en 2000 Patrimoine mondial de l’humanité par L’Unesco.

Selon M. Fall : « Si les autorités maintenaient l’interdiction du festival, ce serait la première fois, et ce serait un coup dur pour l‘économie locale ». ‘’ Les hôtels affichaient déjà complet cette semaine pour les festivaliers’‘, a-t-il souligné.

Pour cette 24e édition, ce festival avait à l’affiche de la programmation officielle plusieurs groupes et artistes d’une dizaine de pays, dont Cheikh Lô et Cheikh Tidiane Fall du Sénégal , Omar Sossa de Cuba et Marcus Miller des Etats-Unis. De quoi à faire languir les fans de ce style musical qui se retrouvent depuis années à ce même endroit pour célébrer le Jazz.

L’interdiction du festival selon certaines sources, serait motivée par les attentats djihadistes qui ont frappé ces derniers mois certains pays d’Afrique de l’Ouest, dont le Burkina Faso (30 morts à Ouagadougou en janvier) et la Côte d’Ivoire (19 morts à Grand-Bassam en mars).

Même si jusque-là le Sénégal a été épargné, les autorités ont renforcé cependant la sécurité dans de nombreux lieux publics, comme les hôtels et les administrations, principalement à Dakar.
Voir plus