Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Bénin : bientôt une commission nationale technique chargée des réformes politiques et institutionnelles

Bénin : bientôt une commission nationale technique chargée des réformes politiques et institutionnelles

Bénin

Les autorités viennent d’annoncer l’installation officielle de cet organe le 06 mai prochain à Cotonou.

Cette nouvelle commission s’inscrit dans le cadre des annonces faites par le nouveau président Patrice Talon au lendemain de son élection. Il avait prôné des réformes politiques pour modifier le fonctionnement de certaines institutions de la République, telles que la Cour Constitutionnelle, la Cour suprême et la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC).

Il s’agissait entre autres, de la modification de la structure de la Cour constitutionnelle majoritairement constituée de magistrats, avocats, juristes professeur d’université, de l‘élection du président de la Cour suprême par ses membres (non plus nommé), la Chambre des comptes devenant une institution propre appelé Cour des comptes, de la restructuration du CSM (Conseil supérieur de la magistrature) dirigé par un président et où le chef de l’Etat ne siégerait plus, de la modification de la composition de la HAAC dont l’un des membres est proposé par le chef de l’Etat, deux par le parlement et six par les professionnels des médias. Le président de l’institution serait dorénavant élu par ses membres et non plus nommé.

Puis, de l’instauration d’une allocation annuelle de 0.5% minimum des recettes de l’Etat répartie entre les partis politiques représentés à l’Assemblée nationale.

Patrice Talon avait aussi réitéré son engagement à faire un seul mandat, ce qui supposait donc une réforme de l’actuelle disposition fixant à deux le nombre de mandats présidentiels.

“Ces réformes politiques et institutionnelles permettront, non seulement de renforcer l‘État par le droit en vue de prévenir l’exercice solitaire et nuisible du pouvoir, de construire un véritable équilibre structurel et fonctionnel des institutions, qui consolide durablement la démocratie et renforce efficacement les droits des citoyens, mais aussi d’asseoir par l‘État de droit les fondations du développement humain, social et économique”, avait-il expliqué .

Voir plus