Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Sommet de Nanyuki : le Kenya souhaite l'interdiction du commerce de l'ivoire

Sommet de Nanyuki : le Kenya souhaite l'interdiction du commerce de l'ivoire

Kenya

Le président kényan invite les dirigeants du monde entier à prendre des mesures visant à stopper définitivement le trafic des défenses d‘éléphant. Le Kenya milite pour une interdiction complète du commerce de l’ivoire à l‘échelle mondiale.

Cet appel a été lancé vendredi par Uhuru Kenyatta, lors du sommet africain de Nanyuki contre le trafic d’ivoire.

Selon le président kényan, une telle riposte permettra d‘éviter l’extinction des éléphants à l‘état sauvage.

“Perdre nos éléphants, ce serait perdre une partie essentielle de l’héritage qui nous a été confié. Tout simplement, nous ne permettrons pas que ça arrive. Nous ne serons pas les Africains qui sont restés sans rien faire devant la disparition des éléphants”, a déclaré le président Uhuru Kenyatta.

Le président ougandais quant à lui propose des méthodes beaucoup plus radicales pour combattre le braconnage.

“En Ouganda, en revanche, il n’y a pas beaucoup de braconnage parce que nous sommes très stricts avec les braconniers, on les envoie au paradis de façon prématurée”, a martelé Yoweri Museveni.

Trois chefs d‘État ont pris part à ce sommet de Nanyuki : Ali Bongo du Gabon, Yoweri Museveni de l’Ouganda et Uhuru Kenyatta. 450 000 à 500 000 éléphants d’Afrique vivent encore à l‘état sauvage. Si le Kenya est l’un des modèles en matière de protection des pachydermes, les cas de condamnation des braconniers sont rares selon les ONG de protection de ces animaux.

Voir plus