Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le gouvernement ivoirien rend un dernier hommage à Papa Wemba

Le gouvernement ivoirien rend un dernier hommage à Papa Wemba

République démocratique du Congo

Le gouvernement ivoirien a rendu hommage, mercredi à Abidjan, au musicien congolais Papa Wemba, décédé dans la capitale ivoirienne le week-end dernier.

La salle de l’Ivosep, service des pompes funèbres ivoiriennes, à Treichville a été prise d’assaut par des officiels, des artistes et des anonymes, surtout des Congolais vivant en Côte d’Ivoire.
Le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, a assisté à la cérémonie, entouré de nombreux membres de son gouvernement.

L’ancien président ivoirien (1993-1999) Henri Konan Bédié, “parrain” du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua) était également présent, aux côtés de Salif Traoré, dit A’Salfo, leader du groupe Magic System et organisateur du festival.

En présence de la veuve et quelques enfants et proches de l’artiste, c’est le ministre ivoirien de la Culture, Bandaman Maurice qui a prononcé le discours d’hommage au ‘‘roi de la rumba’‘ congolaise. “Un artiste ne meurt pas. Un artiste meurt pour être encore plus grand”, a-t-il dit dans son discours.

“Papa Wemba est rentré dans une joie plus grande, car pour tout artiste de la scène, quelle joie que de mourir sur scène”, a poursuivi M. Bandaman, avec en arrière-plan un poster géant de l’artiste sur lequel on pouvait lire “Papa Wemba, la légende”.

Après une prière, officiels, artistes et anonymes sont venus s’incliner devant le cercueil blanc du musicien. À la fin de la cérémonie, la dépouille de celui qu’on surnommait le ‘‘roi de la Sape’‘ a quitté la salle sous la mélodie de l’une de ses chansons et les applaudissements de l’assistance.

Papa Wemba est décédé à 66 ans dans la nuit de samedi à dimanche après un malaise sur scène à Abidjan, où il participait au Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua).

Son corps est à Kinshassa ce jeudi par un vol spécial affrété par le gouvernement ivoirien.

Voir plus