Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Primaires américaines : Trump et Clinton se rapprochent du but

Primaires américaines : Trump et Clinton se rapprochent du but

Primaires républicaines 2016

Donald Trump et Hillary Clinton se rapprochent un peu plus de l’investiture de leurs partis respectifs pour la présidentielle américaine.

Le suspense est presque terminé dans la course à l’investiture pour la présidentielle américaine. Les deux principaux favoris aux primaires républicaines et démocrates, Donald Trump et Hillary Clinton, ont remporté mardi des victoires probantes qui les rapprochent davantage du but. Du côté républicain, le milliardaire n’a rien laissé à ses rivaux, mardi . Il a remporté haut la main les cinq primaires qui se tenaient sur la côte est, avec des marges de victoire dépassant parfois 60 % des voix. Depuis le hall de la tour Trump à New-York, où il s’exprimait, après ses succès, Donald Trump se met déjà dans la peau du futur candidat de son parti, appelant du coup ses adversaires à jeter l‘éponge. « Je me considère comme le probable candidat investi, absolument… Honnêtement, le sénateur Cruz et le gouverneur Kasich devraient vraiment se retirer de la course », a-t-il déclaré.

Chez les démocrates, Hillary Clinton creuse davantage l‘écart sur son principal challenger Bernie Sanders. Sur les cinq États en jeu mardi, l’ancienne Secrétaire d‘État de Barack Obama en a empoché quatre : le Maryland, la Pennsylvanie, ainsi que le Connecticut et le Delaware. Des victoires qui lui permettent d’accentuer son avance sur Sanders, une avance quasi-insurmontable qui conforte le statut de favori l’ancienne Première dame, qui préfère, malgré tout, se la jouer collectif. « Que vous souteniez le sénateur Sanders ou moi, ce qui nous unit est beaucoup plus fort que ce qui nous divise », a-t-elle lancé.

Bernie Sanders qui l’a emporté dans l‘État de Rhode Island, promet de rester en course jusqu‘à la fin, mais il pourrait changer de stratégie, par exemple s’il visait le rôle de colistier de sa rivale, qui a dépassé les 2000 voix alors qu’elle n’en besoin que 2 383 pour être investie.