Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

10 personnes arrêtées au Malawi pour avoir assassiné une albinos

10 personnes arrêtées au Malawi pour avoir assassiné une albinos

Malawi

Lundi, la police malawite a indiqué avoir mis aux arrêts une dizaine d’individus, soupçonnés d’avoir assassiné une femme albinos âgée de 21 ans. Cela, au moment même où une délégation de l’Onu est présente au Malawi pour enquêter sur le sort des albinos dans ce pays.

Ces révélations qui glacent le sang émanent de Kondwani Kandiado, le porte-parole de la police malawite :

Ils ont entraîné la femme dans une ferme et l’ont tuée. Ils ont retiré huit os, mis le corps dans un sac et l’ont brûlé sur la scène de crime (…) Ils voulaient tuer cette femme, après avoir entendu des rumeurs selon lesquelles les os des albinos peuvent rapporter beaucoup d’argent.

Des tueurs dans les familles

La police a révélé que le suspect numéro 1 dans cette affaire est l’oncle de la victime, un certain Gerald Phiri, 38 ans. Une fois le meurtre commis, les suspects ont emporté avec eux les os de la malheureuse jusqu‘à Lilongwe, la capitale du Malawi. Cependant, leur tentative de les vendre a échoué et ils se sont finalement fait prendre.

Ils voulaient tuer cette femme, après avoir entendu des rumeurs selon lesquelles les os des albinos peuvent rapporter beaucoup d'argent.

Trois semaines plus tôt, une petite fille albinos, âgée de seulement deux ans, avait été enlevée et assassinée. Comme c’est le cas dans l’affaire de la femme albinos de 21 ans, un proche fait partie du meurtre de la petite : son père. Ce dernier était accompagné d’un autre individu. Ils ont été arrêtés.

L’Onu inquiète du phénomène

Ce genre de meurtre ne se passe pas qu’au Malawi. En effet, l’Afrique subsaharienne baigne encore, au troisième millénaire, dans des croyances profondément encrées dans les esprits et parfois d’une dangerosité plus qu‘évidente. Dans bon nombre de pays au sud du Sahara, les membres et les os des albinos sont utilisés pour des rituels censés apporter richesse et pouvoir. C’est dans ce contexte que pas moins de huit albinos ont été assassinés ces deux dernières années au Malawi.

Une équipe des Nations unies est en ce moment au Malawi, afin d’enquêter sur le sort des albinos dans ce pays. Leur mission ? Se pencher sur les “attaques envers les personnes atteintes d’albinisme et la vente de leurs membres”. En mars dernier, sept personnes accusées de s‘être adonnées à un trafic d’os humains ont connu un sort loin d‘être enviable : elles ont été brûlées vives par une foule déchaînée.

Une personne sur 1.200 est touchée par l’albinisme au Malawi.

Voir plus