Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Zambie/Violences xénophobes : retour des réfugiés rwandais dans les camps

Zambie/Violences xénophobes : retour des réfugiés rwandais dans les camps

Zambie

Les réfugiés rwandais qui avaient fui les récentes violences xénophobes à Lusaka, sont retournés dans leurs camps, situés hors de la capitale zambienne.

Les violences xénophobes d’il y a quelques jours en Zambie avaient contraint les Rwandais vivant dans ce pays, particulièrement ceux de la capitale Lusaka, à se cacher dans divers endroits. Avec l’aide du HCR (Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés), les réfugiés rwandais ont pu rejoindre par convois leurs camps situés en dehors de Lusaka.

Des crimes dits rituels avaient eu lieu et les Rwandais ont été accusés d’en être les responsables. Sept cadavres avaient été découverts, atrocement mutilés. Il leur manquait des organes, tels que les oreilles et les parties génitales, entre autres. S’en est suivie une émeute aux allures de règlement de comptes, visant les personnes de nationalité rwandaise.

Confusion au cours des émeutes

Dans la foulée, deux personnes ont été brûlées vives le lundi dernier, au cours de ces émeutes. Selon Davies Mwila, le ministre zambien de l’Intérieur, les deux victimes sont de nationalité zambienne et c’est “dans la confusion” de la furia populaire qu’elles ont trouvé la mort.

J'ai vraiment honte de ce qui s'est passé et j'assume la responsabilité de ces actes honteux qui vous sont arrivés.

A propos de cette confusion, Laura Lo Castro, la représentante du HCR en Zambie déclare ceci : “d’après ce que j’ai compris, l’attaque était contre tous les étrangers. Donc en fait, les gens qui sont venus demander la protection du HCR et du commissaire pour les réfugiés étaient majoritairement Congolais. Tout le monde parle de la population rwandaise, mais en réalité, tout le monde a été victime”.

Pour sa part, Edgar Lungu, le président zambien, a déclaré jeudi dernier “avoir honte” de ces violentes émeutes xénophobes qui ont ébranlé Lusaka. Il a à l’occasion invité les étrangers vivant dans son pays à regagner leurs différents domiciles.

“J’ai vraiment honte de ce qui s’est passé et j’assume la responsabilité de ces actes honteux qui vous sont arrivés. Je m’assurerai que tous ces criminels soient arrêtés et traduits en justice. Rentrez chez vous, les gens avec lesquels vous vivez sont de bonnes personnes”, a dit le président zambien, qui a fait sa déclaration au cours d’une visite dans une église de Lusaka, qui a recueilli quelque 400 étrangers apeurés.

Edgar Lungu a ajouté que “c’est une honte que cela soit arrivé en Zambie qui est connue pour être paisible”. “Des éléments criminels veulent créer de la confusion, mais s’il vous plaît rentrez chez vous”, a-t-il insisté.

Pour l’heure, onze personnes ont été arrêtées par la police, soupçonnées d’avoir commis les crimes qualifiés de rituels. 256 autres ont été interpellées dans le cadre des émeutes xénophobes.

Suivez-nous sur nos comptes Twitter et Facebook
Voir plus