Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Disparition de militaires au Tchad : la réaction de Saleh Kebzabo

Disparition de militaires au Tchad : la réaction de Saleh Kebzabo

Tchad

Le premier tour de l‘élection présidentielle a eu lieu le 10 avril dernier au Tchad. Plusieurs corps de militaires ont été retrouvés après le scrutin, portant pour la plupart des traces de torture. Ces militaires n’auraient pas voté Idriss Déby Itno, le président sortant et candidat à sa propre succession.

L’affaire fait du bruit au Tchad, où l’opposition dénonce la disparition de plusieurs militaires. Ces derniers n’auraient pas voté Idriss Déby lors du récent scrutin présidentiel, celui du 10 avril dernier, dont aucun résultat, même partiel, n’est jusque-là connu. Au cours d’un conférence de presse hier lundi, Saleh Kebzabo, le chef de l’opposition tchadienne, a parlé d’une soixantaine de militaires disparus et a, à l’occasion, exigé l’ouverture d’une enqupête indépendante dans le but de faire la lumière sur le vote des militaires, relatif au scrutin du 10 avril. C’est le 9 avril dernier que les populations nomades et les militaires étaient appelés à voter.


Nous attendons la proclamation des résultats. Le climat est tendu. Nous attendons les résultats de la Céni (Commission électorale nationale indépendante, NDLR), qui a reçu instruction de proclamer Idriss Déby vainqueur dès le premier tour (…) C’est un exemple du fait que le pays est à la dérive. La justice a perdu son indépendance. Les magistrats sont corrompus, a réagi l’opposant tchadien.

“Sont-ils emprisonnés dans une prison secrète dans le palais présidentiel ?”

Interrogé sur la disparition des militaires, Saleh Kebzabo répond comme suit :


Suite au vote, de nombreux militaires ont été arrêtés, torturés, humiliés, emprisonnés. Certains sont encore portés disparus. Des pères de famille cherchent encore leurs enfants. Sont-ils emprisonnés dans une prison secrète dans le palais présidentiel ? Certains militaires, qui ont été relâchés, ont rapporté des témoignages de violence. Quatre corps de militaires battus à mort ont également été retrouvés. Je pense que les familles doivent porter plainte, y compris auprès de la Cour africaine des droits de l’Homme et qu’il est nécessaire qu’une commission d’enquête indépendante établisse ce qui s’est passé le 9 avril exactement.

Officiellement, le dépouillement des urnes se poursuit au Tchad et nul ne sait quand les résultats du premier tour de la présidentille seront disponibles.

A la tête du Tchad depuis 1990 après avoir renversé Hissène Habré, Idriss Déby Itno occupe le poste de président de la République depuis le 28 février 1991. Il s’est porté candidat lors du scrutin du 10 avril dernier, pour un nouveau mandat présidentiel.

Voir plus