Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Burundi : 345 nouveaux cas de torture depuis janvier selon l'ONU

Burundi : 345 nouveaux cas de torture depuis janvier selon l'ONU

Burundi

La révélation a été faite par le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, dans un communiqué datant du 18 avril.

D’après les Nations unies remontées contre l’impunité des auteurs de ces actes, le recours à la torture par les forces de sécurité gouvernementales, s’est banalisé dans la capitale et dans le reste du pays.

L’ONU a enregistré au total 600 cas sur les 12 derniers mois. Ces actes de torture ont lieu pendant l’arrestation et la détention, notamment dans les locaux du Service national de renseignements (SNR) de la police, dans des postes de police ainsi que dans le camp militaire de Mutakura à Bujumbura.

La plupart des personnes arrêtées pour des délits mineurs affirment avoir été contraintes d’avouer leur soutien à des groupes rebelles.

Par ailleurs, d’après Zeid Ra’ad Al Hussein, des “informations persistantes” font état d’arrestations, tortures, disparitions forcées et assassinats de certains membres de la police et de l’armée par d’autres membres des forces gouvernementales. Particulièrement ciblés, les membres et officiers des anciennes Forces armées burundaises, aussi connues sous le nom d’ex-FAB .

Ce sont près de 595 victimes de torture ou de mauvais traitement qui ont été répertoriées par les Nations unies depuis le début de la crise au Burundi. La situation s’est dégradée depuis l’annonce de la candidature controversée du président Nkurunziza à un troisième mandat en avril 2015.

Voir plus