Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le Zimbabwe célèbre ses trente-six ans d'indépendance

Le Zimbabwe célèbre ses trente-six ans d'indépendance

Zimbabwe

Le président du Zimbabwe a assisté ce lundi aux manifestations célébrant le trente sixième anniversaire de l’indépendance de son pays.

Durant la cérémonie marquant les festivités du trente-sixième anniversaire de l’indépendance du Zimbabwe tenue à Harare, Robert Mugabe a appelé les populations à éviter la corruption, le tribalisme, le népotisme. “Longue vie au Zimbabwe, et longue vie à notre indépendance” , a déclaré le président à l’ouverture de la cérémonie.

Dans son discours, le chef de l‘État zimbabwéen a évoqué plusieurs sujets hautement sensibles dans son pays comme l’ économie – le pays vit une grave crise économique depuis son indépendance le 18 avril 1980-, les salaires et la sécurité interne. Robert Mugabe a tenu à présenter ses excuses pour les retards de paiement aux retraités, ainsi que les lenteurs dans le paiement des salaires et des primes des employés du gouvernement.

Il a également salué les forces de sécurité pour leurs efforts dans la défense et le maintien de la souveraineté de l‘État. Encore considéré comme un héros par de nombreux Africains pour son rôle dans l’accession à l’indépendance du Zimbabwe le 18 avril 1980, le plus âgé des présidents du continent reste confronté au plus grand défi de sa longue carrière.

Les critiques

Mais, ce discours n’a rien apporté de nouveau, selon plusieurs citoyens zimbabwéens pour qui, l’indépendance, telle que vue par Mugabe, ne concerne qu’une infime partie de la population. “Il n’y a pas d’indépendance parce que le pays pour lequel nous nous sommes battus a été donné à une poignée d’individus au sommet.”, a déclaré un citoyen. “Il n’y a pas d’industrie, mais il faut demander dans la rue. On peut trouver un docteur dans la rue, un mécanicien, il y a toutes les professions dans la rue. Mais tout le monde doit travailler pour soi-même, c’est la devise du pays, il faut trouver un moyen de survivre, c’est la survie du plus fort”, a ajouté un autre qui décrie le manque d’emplois. Le pays est confronté à l’une de ses pires sécheresses, obligeant l‘État à décréter l‘état d’urgence.

Voir plus