Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le chef de la diplomatie britannique promet une aide financière à la Libye

Le chef de la diplomatie britannique promet une aide financière à la Libye

Libye

Le ministre britannique des Affaires a annoncé ce lundi une aide de 10 millions de livres à la Libye. Philip Hammond a rencontré le Premier ministre du gouvernement d’union Fayez Al-Farraj, au cours d’une visite-surprise à Triopli.

Au menu de la visite de Philip Hammond, plusieurs entretiens suivis d’une conférence de presse. Les deux hommes ont évoqué les priorités du gouvernement d’union dans les domaines de la sécurité, de la relance de l‘économie et du rétablissement des services publics. “Je suis heureux de pouvoir annoncer que la Grande-Bretagne s’engage à fournir une aide de 10 millions de livres au gouvernement d’union”, a annocé le ministre britannique des Affaires étrangères.

L’année dernière, Londres avait déjà donné à la Libye 11,5 millions de livres pour les besoins de développement et humanitaires. “Les deux choses sont liées (…) L’immigration clandestine est souvent facilitée par des organisations terroristes qui en tirent des bénéfices financiers”, a-t-il ajouté.

Le gouvernement d’union nationale a annoncé lundi avoir pris le contrôle des sièges de deux ministères à Tripoli, près de trois semaines après son arrivée dans la capitale. Mohamad al-Amari, ministre d‘État, “a pris le contrôle des sièges du ministère de la Jeunesse et des Sports ainsi que de celui des Affaires sociales”, a indiqué le gouvernement dans un communiqué, indépendamment de l’issue de la réunion du Parlement de Tobrouk (est), qui doit décider s’il accordera ou non sa confiance au nouvel exécutif d’union de Fayez al-Sarraj (Ce vote est crucial pour consacrer la légitimité du gouvernement d’union).

Une réunion qui se tient en présence de l‘émissaire de l’ONU pour la Libye, Martin Kobler, qui annonçait dimanche le retour de la mission d’appui de l’ONU (UNSMIL), après deux ans d’absence suite aux violences dans le pays.

La visite à Tripoli de M. Hammond fait suite à celles, la semaine dernière, de ses homologues italien, français et allemand, qui ont tous rencontré le chef du gouvernement d’union. Plusieurs pays européens envisagent d’ailleurs de rouvrir leurs ambassades en Libye. Les Occidentaux espèrent que l’entrée en fonction du gouvernement d’union permettra à la Libye de regagner un semblant de stabilité et sera à même de lutter contre les djihadistes du groupe État islamique (EI), qui sont montés en puissance dans ce pays à la faveur du chaos politique et des combats entre groupes rivaux.

Voir plus